Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Culture – Les quatre brèves de la quinzaine qu’il ne fallait pas manquer

Publié le 10/07/2020 • Par Hélène Girard • dans : Actualité Culture

jumelles-venerala-AdobeStock-UNE
© venerala - adobestock
Voici les infos express des deux dernières semaine à retenir (politiques culturelles, nomination, soutien aux secteurs sinistrés...).

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Politiques culturelles

47 députés demandent l’organisation d’états généraux de la culture

Ces parlementaires, issus des rangs communistes, socialistes, France Insoumise, EELV, Modem, Les Républicains et la REM, ont déposé le 16 juin sur le bureau de l’Assemblée nationale la proposition de résolution nº 3110 pour le développement des arts, de la culture, de la création et de l’éducation populaire. 

Compte tenu de l’impact catastrophique de la crise sanitaire pour les acteurs culturels et des incertitudes qui planent pour les prochaines mois, les signataires demandent au gouvernement :

  • une enveloppe budgétaire suffisante pour faire face aux défis avec une garantie triennale ;    
  • un plan de relance pour la culture, de même envergure que ceux d’autres secteurs économiques ; 
  • des états généraux “de la culture, des arts, de la création et de l’éducation populaire pour réinventer une politique culturelle d’avenir” ;
  • une enveloppe budgétaire suffisante pour faire face aux défis avec une garantie triennale ;
  • le développement d’un service public de la culture, en s’appuyant sur les structures existantes et en les développant  ; 
  • le fléchage des aides  vers l’emploi permanent, intermittent et l’activité des créateurs ; 
  • la mise en place des contributions obligatoires des opérateurs du numérique et à partager les richesses tirées de leur activité avec les artistes ainsi que les autrices et auteurs ; 
  • la révision des critères d’éligibilité aux financements publics  pour permettre aux acteurs de la création de s’adapter au contexte expérimentant des formes nouvelles assurant la permanence artistique et culturelle.    

Spectacle vivant

Maël Grenier à la tête du Carré de Château-Gontier 

Jusqu’ici directeur-adjoint de la maison de la culture de Nevers Agglomération (Nièvre), Maël Grenier ambitionne de faire du Carré (1), à Château-Gontier (Mayenne), un lieu de création artistique et “d’invention citoyenne”. Il compte aussi faire en sorte que le Couvent des Ursulines soit un lieu de découverte et de pratique artistique.

Egalement sur sa feuille de route : des partenariats avec d’autres structures artistiques et culturelles dans le département et dans la région, pour irriguer le territoire. 

Coronavirus et culture : 10 millions d’euros de retombées perdues en Mayenne

Tranzistor, le site d’informations de l’agence culturelle départementale Mayenne Culture, s’est livré à l’exercice consistant à projeter sur son territoire les modes de calcul de l’étude So Fest sur l’impact des annulations de festivals. Résultat : l’annulation des 37 festivals initialement prévus se traduit par un manque à gagner de 10 millions d’euros pour les territoires privés de retombées économiques.  

Financement de la culture 

L’Ile-de-France veut un volet culture dans le contrat de plan Etat-Région  

La présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse réclame une enveloppe de 200 millions d’euros pour le prochain contrat de plan Etat-Région couvrant la période 2021-2027. Valérie Pécresse souligne que sa région est désormais la seule à ne pas avoir de volet culture dans son contrat de plan. 

Outre le futur site de conservation et de création du Centre Pompidou à Massy, la région a dans ses cartons une vingtaine de projets.

Références

Notes

Note 01 Scène nationale-Centre d'art contemporain d'intérêt national Retour au texte

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Culture – Les quatre brèves de la quinzaine qu’il ne fallait pas manquer

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement