Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports publics

Le gouvernement limite son aide financière à une vingtaine de réseaux de transport

Publié le 13/07/2020 • Par Nathalie Arensonas • dans : A la une, A la Une finances, Actu experts finances, actus experts technique, France

Keolis
Keolis
Le gouvernement ne volera pas au secours de tous les réseaux de transports urbains qui ont subi un total de quatre milliards de pertes pendant la crise sanitaire. Seuls ceux gérés par un syndicat mixte pourraient toucher une compensation financière. Une mesure « injustifiable », fustigent les associations d’élus qui menacent de mettre bus, trams et métros à l’arrêt. En Ile-de-France, Valérie Pécresse a cessé de payer la RATP et la SNCF.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Les métros, les RER et les Transilien sont de nouveau opérationnels à 100%, les bus ont repris goût aux embouteillages et les tramways filent sur leur voie réservée. En Ile-de-France comme dans les autres territoires français, les transports publics désertés pendant la crise du Covid-19 ont retrouvé leur vitesse de croisière. Avec toutefois moins de voyageurs, puisque deux mois après le déconfinement, le niveau de fréquentation des réseaux urbains de province atteint en moyenne 50%, un peu plus dans la région capitale.

Et selon une enquête réalisée en juin 2020 par l’institut d’études MV2, 17% des personnes interrogées n’envisageraient pas de reprendre les transports collectifs à court ou moyen terme. La peur d’être contaminés, le télétravail, la baisse du prix du carburant et l’envolée de ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Comment mettre la relation citoyen au cœur de la stratégie numérique du territoire ?

de Orange Business Services

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le gouvernement limite son aide financière à une vingtaine de réseaux de transport

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement