logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/688264/transports-franciliens-urgence-climatique-biomasse-toute-lactu-de-la-semaine/

REVUE DE PRESSE
Transports franciliens – Urgence climatique – Biomasse… toute l’actu de la semaine
Cyrille Pac | Actu ingénierie publique | Publié le 10/07/2020

Retrouvez l'essentiel de l'actualité du 4 au 10 juillet sur les thématiques qui concernent les ingénieurs et les techniciens des collectivités territoriales : environnement, déchets, transports...

metro-parisPanne sèche – Avec des pertes estimées à 2,6 milliards d’euros en raison de la crise sanitaire et de la faible fréquentation inhérente, Valérie Pécresse, présidente d’Ile-de-France Mobilités, autorité organisatrice des transports franciliens, a décidé de ne plus apporter sa contribution à la RATP et à la SNCF, opérateurs du réseau. Comme l’explique Europe 1 [1], le conseil d’administration a entériné la décision de ne plus verser les 400 millions d’euros mensuels jusqu’à nouvel ordre pour pousser l’Etat à prendre le relais et à compenser les pertes. Valérie Pécresse se refusant à augmenter le prix du pass Navigo [lire aussi notre article [2]].

Urgence – Un article du site Novethic [3] le souligne : dès leur prise de fonction, les nouveaux maires écolos de Strasbourg et de Bordeaux ont décrété l’état d’urgence climatique sur leur territoire. Selon la première, Jeanne Barseghian, cela « doit infuser pendant six ans dans toutes les décisions et à travers toutes les politiques que nous mènerons ». A Strasbourg, les premières actions devraient se concrétiser dans un plan de rénovation énergétique ambitieux et à mettre en place une stratégie de commandes publiques vertueuses. A Bordeaux, il est question d’un plan canicule, de l’interdiction d’artificialiser les sols et d’un vaste réseau cyclable.

Biomasse à la carte – Les partenaires transfrontaliers franco-belges New-C-Land, qui vise à promouvoir les plantations sur des sites abandonnés ou à leur donner une seconde vie, ont publié une cartographie en ligne recensant les projets et installations de biomasse. Actu Environnement [4] précise que cette cartographie, destinée aux collectivités, propriétaires privés ou gestionnaires de sites, et appelée à évoluer, a aussi pour objectif de mettre en relation les propriétaires de sites abandonnés et les producteurs de biomasse [lire aussi notre article [5]].

Haro sur le plastique – Lille (Nord), Tain-L’hermitage (Drôme), Lyon (Rhône) ou Conflans Sainte-Honorine (Yvelines) figurent parmi les 80 villes ou agglomérations qui ont signé la charte « Mon territoire s’engage : rivières et fleuves sans plastique, océan protégé ». La fondation Tara Océan, à l’origine de cette initiative, explique, dans un communiqué [6],  que l’objectif est de lutter contre les pollutions plastiques dans les cours d’eau des collectivités. Concrètement, il s’agit de déployer des actions pour limiter l’usage du plastique et d’en « faire une priorité du mandat ».

H2 – Alors que les agglomérations de Pau et Lens ont accueilli les premiers bus à hydrogène en France, l’Afhypac veut aller plus loin. L’association des acteurs de la filière publie en effet un livre blanc [7] pour aider les collectivités et les opérateurs à adopter cette motorisation et atteindre l’objectif « 1000 bus hydrogène » d’ici 2024. Critères de choix de la flotte, infrastructures à installer, budget, formation du personnel…. Le livre blanc tente de répondre à toutes ces questions [lire aussi notre article [8]].

Trottinettes – De nouvelles bornes de recharge ont intégré l’espace public parisien cette semaine. Dans le cadre d’une convention  avec la ville de Paris, la société Charge teste en effet des bornes de recharge fixes pour trottinettes électriques en libre-service. BFMTV [9] précise que l’expérimentation durera un an et qu’elle concerne quatre stations en cours de déploiement dans l’hyper-centre de la capitale [lire aussi notre article [10]].

Police – Afin de lutter contre les dépôts sauvages, la communauté de communes Petite Terre (Mayotte) se dote d’une police de l’environnement, informe France Info TV [11]. Composée de deux policiers, elle a pour mission d’intervenir en cas de dépôt sauvage et de faire appliquer les arrêtés portant sur la réglementation en vigueur et d’intervenir dans le cas de rejets insalubres d’effluents domestiques.

Et aussi…

Le département du Bas-Rhin a annoncé l’installation de panneaux photovoltaïques sur une trentaine de bâtiments publics d’ici 2025 [Les Dernières nouvelles d’Alsace [12]] ;

Les 25 habitants du village d’Appy (Ariège), ainsi que la commune, vont être équipés de voitures électriques pendant trois ans. Le but ? Démontrer la pertinence de l’électrique en zone rurale [Automobile propre [13]] ;

La SNCF a nommé 11 coordinateurs qui devront, notamment, assurer le lien avec les AOT [14] [communiqué [15]].