Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Coronavirus

Les quatre raisons pour lesquelles les bons comptes des collectivités vont se dégrader

Publié le 10/07/2020 • Par Cédric Néau • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

Down trend financial graph on nCov corona virus microscope image ,3d illustration
©monsitj - Adobe Stock
Le dernier rapport de l’Observatoire des finances et de la gestion publique locales montre que les comptes locaux ont retrouvé leur assise. Mais ce retour aux bons comptes est exceptionnel. Ils devraient vite se dégrader pour au moins quatre raisons.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les chiffres ne sont pas exactement les mêmes, mais les tendances convergent. Après le rapport de la Cour des comptes sur les finances locales, celui de l’Observatoire des finances et de la gestion publique locale (OFGL) confirme l’embellie retrouvée des comptes locaux au niveau global.

Selon des chiffres encore provisoires, l’épargne brute des collectivités culminerait à près de 35 millions d’euros en progression record de 11%, du fait de la faible hausse des dépenses à +1,1 % contre toutefois 0,3 % en 2018, combinée à une progression des recettes de 2,7 %.

L’autofinancement disponible a naturellement financé les investissements qui ont explosé en 2019 à +13 %, soit 5 points de plus que ce qui était prévu lors du vote des budgets primitifs du début d’année. Cette « forte accélération des ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les quatre raisons pour lesquelles les bons comptes des collectivités vont se dégrader

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement