Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Grand Paris

Métropole du Grand Paris : l’improbable réélection de Patrick Ollier

Publié le 09/07/2020 • Par Pascale Tessier • dans : France

Patrick Ollier
Twitter Patrick Ollier
Ce devait être le chant du cygne du vieux lion, battu lors d'un vote interne à la droite voici 48 heures. Finalement, Patrick Ollier (LR) se succède à lui-même à la présidence de la Métropole du Grand Paris, en rassembleur de la droite… et de la gauche.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le coup est passé si près qu’il en a peut-être perdu le sommeil ces dernières nuits. Mais le vieux lion de la politique a démontré qu’on ne le déloge pas facilement celui qui martèle depuis quatre ans que la Métropole du Grand Paris (MGP) a son utilité, malgré son budget d’investissement riquiqui. Surtout s’il n’a pas lui-même envisagé de céder la place malgré ses 75 ans.

Mais la réélection du maire de Rueil-Malmaison, ce 9 juillet, marque moins la victoire du groupe majoritaire – la droite a la majorité des sièges – que celle de la socialiste Anne Hidalgo sur Valérie Pécresse (Libres). Car si Patrick Ollier reste président, sans avoir été candidat au premier tour, c’est parce que la gauche et le centre ont fait cause commune pour ne pas laisser passer Vincent Jeanbrun, maire de ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Métropole du Grand Paris : l’improbable réélection de Patrick Ollier

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement