logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/688017/saint-denis-la-fin-du-communisme-municipal-bouscule-les-agents/

Saint-Denis : la fin du communisme municipal bouscule les agents
Robin Richardot | France | Toute l'actu RH | Publié le 10/07/2020

Au service d’un maire communiste depuis toujours, le personnel communal appréhende l’arrivée de Mathieu Hanotin, nouvel édile PS. Cependant, beaucoup sont déçus du bilan du PCF dans ce bastion rouge.

« A quelle sauce va-t-on être mangé ? ». Voilà une question qui revient fréquemment dans la bouche des agents municipaux de Saint-Denis. Aux dernières élections municipales, le bastion rouge, dirigé par des maires PCF depuis 1944, est tombé sous le giron du PS, représenté par Mathieu Hanotin (En photo). Une première expérience d’alternance pour la ville de 111 000 habitants qui a des allures de cataclysme pour certains qui considèrent presque les socialistes comme des gens de droite.

« On est loin de l’époque où la moitié du personnel avait la carte du parti en poche, mais il y a cette culture historique de ville populaire avec ses traditions de communisme municipal auxquelles l’administration est très attachée », assure Jacques Marsaud, ancien directeur général des services de ...

POUR ALLER PLUS LOIN