Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Péréquation

En Seine-Saint-Denis, la solidarité interdépartementale ne suffit pas !

Publié le 16/07/2020 • Par Pascale Tessier • dans : A la Une finances, Actu experts finances, Régions

troussel1
Stéphane Troussel
Quand les départements franciliens les plus riches investissent sur les territoires des plus pauvres, c’est efficace en terme de solidarité, mais pas assez pour les tirer d’affaire. le 93 en a fait l'expérience.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

 

Insuffisant pour sauver la Seine-Saint-Denis ! En 2019, les sept départements franciliens (hors Paris) ont créé un fonds solidaire d’investissement (FS2I), doté de 150 M€ annuels, abondé à hauteur de leurs richesses propres (1), de manière à financer, main dans la main, des projets structurants.

À l’heure du bilan de la première année, les sept présidents reconnaissent les aspects positifs de cette péréquation volontaire, qui renforce leur volonté de travailler ensemble en déterminant l’affectation de leurs contributions. « La question de la péréquation ne passe pas forcément par la suppression des Départements, ils démontrent leur capacité à financer sans qu’on leur impose », précise Olivier Veber. Pour autant, cette démarche inédite reste liée à une décision d’hommes et de femmes ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

En Seine-Saint-Denis, la solidarité interdépartementale ne suffit pas !

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement