Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Bilan

2014-2019 : un mandat qui « a épuisé beaucoup de marges de manœuvre »

Publié le 08/07/2020 • Par Romain Gaspar • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

AdobeStock_294721677
©Noble Nature - Adobe Stock
L'étude de l'Observatoire des finances et de la gestion publique locales (OFGL) montre l'adaptation des communes et EPCI durant la mandature 2014-2019 à la baisse des dotations. Mais les efforts se sont faits au prix d'une maîtrise des dépenses de fonctionnement et d'une baisse des investissements.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Les chiffres 2019 peuvent apparaître flatteurs mais ils viennent après un enchaînement de régressions parfois très brutales. Ce mandat raisonnable et raisonné a épuisé beaucoup de marges de manœuvre que l’on ne pourra pas retrouver », tacle André Laignel, le président du comité des finances locales (CFL) et vice-président de l’Association des maires de France après la réunion qui s’est tenue mardi 7 juillet. Selon une étude inédite de l’Observatoire des finances et de la gestion publique locales (OFGL) comparant les deux derniers mandats du bloc communal, la mandature 2014-2019 aura été bien plus contraignante que la précédente.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

La DGF en baisse de 20% sur un mandat

Le bilan financier de ce ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

2014-2019 : un mandat qui « a épuisé beaucoup de marges de manœuvre »

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

09/07/2020 10h42

J’adore ces études donnant une image globale d’une diversité de situations non prise en compte!

Dire que les élus n’ont pas augmenté les impôts est peut-être vrai dans certaines communes… mais dans d’autres c’est totalement faux.
Il me semble qu’il serait souhaitable que ces études prennent en compte les premier et dernier décile, ainsi que la médiane, pour l’évolution des taux des taxes, des dépenses, de l’épargne nette, ou tout au moins de choisir l’un de ces paramètres et de voir comment les autres évoluent dans ce cadre.

On sortirait ainsi des sempiternelles constatations générales qui n’ont que peu d’intérêt. N’est-ce d’ailleurs pas la demande des élus de la différentiation nécessaire des territoires?
Pourquoi demander un changement et appliquer toujours les mêmes méthodes?

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement