Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Grand Paris

Métropole du Grand Paris : bataille pour la présidence

Publié le 07/07/2020 • Par Pascale Tessier • dans : Régions

Le grand Paris
D. Telegin/Funny studio/Adobestock
Tandis que la Métropole du Grand Paris tarde à imprimer sa marque de fabrique, la lutte pour la présidence est tendue. La majorité de droite doit désigner qui de Patrick Ollier ou Vincent Jeanbrun sera son candidat. En jeu : la survie d'une institution toujours très contestée.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Le bilan des quatre années de la Métropole du Grand Paris ? Son président sortant en revendique l’épaisseur, tandis que son challenger lui en reproche le périmètre restreint. Ce mardi 7 juillet, en fin de journée -dans le cadre d’un vote interne au groupe Républicains et divers droite-, les 102 élus majoritaires (sur 209 au total) devront choisir entre Patrick Ollier (LR) et Vincent Jeanbrun (LR-Libres). Logiquement, le vainqueur de cette guerre fratricide devrait être élu président le 9 juillet lors du conseil métropolitain… à moins que la gauche parisienne ne vienne troubler le jeu.

Couche inefficace du mille-feuilles ?

D’un côté, Patrick Ollier, auquel une partie de la droite reproche d’être un peu trop Macron-compatible, un peu trop soutenu par Anne Hidalgo et plus axé sur la capitale ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Métropole du Grand Paris : bataille pour la présidence

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement