logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/687222/videoprotection-la-regie-des-transports-marseillais-va-plus-loin-que-limage/

VIDÉPROTECTION
Vidéoprotection : à Marseille, la régie des transports métropolitains va plus loin que l’image
Laura Fernandez Rodriguez | Actu experts prévention sécurité | France | Toute l'actu prévention-sécurité | Publié le 10/07/2020

Les bus et métros marseillais sont placés sous vidéoprotection avec enregistrement audio et vidéo. La régie des transports métropolitains indique que les conversations ne peuvent pas être captées, et qu’elle est en train de réaliser l’analyse d’impact relative à la protection des données personnelles qu’elle devra rendre à la Cnil d’ici mai 2021.

« Zone placée sous vidéoprotection » : cette indication qui figure sur des panneaux noirs et jaunes installés dans le métro marseillais n’a rien de très surprenant, si ce n’est la ligne d’en-dessous qui précise « avec enregistrement audio et vidéo sur autorisation préfectorale ».

Une indication qui interpelle, puisque les dispositions du code de la sécurité intérieure relatives à la vidéoprotection ne prévoient que des enregistrements visuels, sans possibilité de captation du son. Alors, comment peut être mis en œuvre ce couplage de la vidéo et de l’audio ?

Micros d’ambiance

« Il s’agit des micros d’ambiance des caméras numériques installées sur les bus (630 véhicules) et les 36 rames de métro, les tramways n’en sont pas équipés », confirme Jean-Louis Mariani, adjoint au ...

POUR ALLER PLUS LOIN