Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Remaniement

Jean Castex, l’enfant caché du terroir et de la noblesse d’Etat

Publié le 03/07/2020 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : A la une, France

Jean Castex
Prades
Le nouveau Premier ministre est un maire et un haut-fonctionnaire apprécié des associations d’élus. L’intronisation du « monsieur déconfinement » s’accompagne de la relance de la Conférence nationale des Territoires.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Un édile à l’accent chantant basé à 900 kilomètres de la capitale. Un représentant d’un département de la France périphérique où Marine Le Pen a franchi la barre des 30 % lors du premier tour la dernière présidentielle.

Avec la désignation-surprise ce 3 juillet à Matignon de Jean Castex, premier magistrat LR de Prades (6 000 habitants) dans les Pyrénées-Orientales, Emmanuel Macron veut se défaire de son image de président des métropoles. Le successeur d’Edouard Philippe cultive une allure provinciale, loin des costumes cintrés qui font l’ordinaire de la start-up nation.

« Toque-manette »

Pour ce président de communauté de communes et conseiller départemental, reconduit cette année avec plus des trois quarts des voix à la tête de son hôtel de ville, la politique locale est une affaire de famille. Son grand-père, le sénateur gaulliste Marc Castex présidait aux destinées de Vic-Fezensac dans le Gers. Sa femme est conseillère de Valcebollère, village proche de la frontière espagnole. Implanté dans les Pyrénées-Orientales depuis plus d’une décennie, le natif du Gers, que certains de ses administrés surnomment « toque-manette », a aussi une autre vie.

Le nouveau Premier ministre, et c’est toute l’originalité de son CV, fait aussi partie du saint des saints de la France jacobine : les administrations centrales du 7ème arrondissement de la capitale.

Enarque issu de la Cour des Comptes, il occupait jusqu’à présent le poste de délégué interministériel aux Jeux olympiques et ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Education : soutenir et protéger les enfants et les agents

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Jean Castex, l’enfant caché du terroir et de la noblesse d’Etat

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement