Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Management

«On a mis de côté la lourdeur administrative… et c’était grisant ! »

Publié le 03/07/2020 • Par Véronique Vigne-Lepage • dans : France, Toute l'actu RH

©metamorworks - stock.adobe.com
Inventivité, engagement, solidarité, souplesse... Il va falloir garder le meilleur de ce qu'ont vécu et mis en oeuvre les agents et leurs managers pendant la crise sanitaire. C'est la conclusion du webinaire en forme de « debriefing » organisé par La Cordée, le 1er juillet. Pour cette association, c'est la condition pour rendre la fonction publique plus attractive pour des candidats aux profils diversifiés.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Dans les services publics, le retour à la normale après la crise de la Covid-19 ne pourra pas signifier retour au « monde d’avant » : telle est globalement la conclusion du webinaire organisé le 1er juillet par l’association La Cordée et intitulé « Les agents publics face à la crise : quel service public pour l’avenir ».

L’expérience a été « un choc » pour les fonctionnaires, particulièrement au front pour gérer la crise, constate Auriane Corblin, membre de La Cordée et co-animatrice des échanges : selon un sondage réalisé par BVA pour la Casden et publié le 23 juin, 26% d’entre eux estiment avoir été en première ligne et 34% en seconde (lire en bas d’article).

Le « petit moment de flou dû à la sidération » qu’évoque Hindati Simpara, directrice ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

«On a mis de côté la lourdeur administrative… et c’était grisant ! »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement