Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Décentralisation

Le Sénat cloue au pilori « l’hyper-centralisation »

Publié le 02/07/2020 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : A la une, France

Gerard-LARCHER
VV/LA GAZETTE
La Haute-Assemblée veut consacrer dans la Constitution la clause de compétence générale des communes et imposer le principe « Qui paie décide » à l’Etat. Une manière de mettre la pression sur Emmanuel Macron qui n’a toujours pas dévoilé ses batteries en matière de décentralisation.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Ragaillardi par les victoires de la droite aux municipales qui devraient lui permettre d’être reconduit dans un fauteuil à la tête de la chambre haute à la rentrée, Gérard Larcher s’affirme en champion des libertés locales. L’ancien premier magistrat de Rambouillet (Yvelines) fait feu sur « la gouvernance verticale », « la sur-administration » et « l’hyper-centralisation ».

Une pierre dans le jardin d’Emmanuel Macron et de sa gestion de la crise  du Covid-19. « Dans un pays fracturé, nous voulons faire le choix de la liberté », lance Gérard Larcher au moment de présenter les cinquante propositions de la chambre haute « pour le plein exercice des libertés locales ».

Alors que le pouvoir n’a toujours pas présenté les contours de son projet de loi 3D, comme « Décentralisation », « déconcentration » et « différenciation » et envisage de reporter les élections départementales et régionales à l’après présidentielle, en décembre 2022, le Sénat se fait le relais des associations d’élus.

Grand conseil des communes de France

Il reprend le mot d’ordre « Qui paie, décide » de Territoires Unis, la fédération regroupant l’Association des maires de France, l’Assemblée des départements de France et Régions de France. Un principe qui a vocation, dans le plan sénatorial, à être inscrits dans

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec les dossiers

2 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le Sénat cloue au pilori « l’hyper-centralisation »

Votre e-mail ne sera pas publié

Murakami

03/07/2020 08h58

Le mille feuille territorial a entraîné avec la clause de compétence générale une désorganisation totale. Tout le monde fait tout et en fait ne fait rien. Impossible de s’y retrouver. La preuve avec le COVID où les collectivités n’ont pas brillé par leur efficacité. Il faut revenir à un état jacobin avec un seul niveau , la REGION à l’exemple des LANDER en Allemagne.

Lecteur Averti

03/07/2020 10h22

Murakami, ce sont les ARS et les Préfectures qui ont piloté la gestion de la crise du COVID les collectivités sont restées dans leurs rôles d’aide au déploiement d’une politique d’État. Et au vu des nombreuses contraintes et déclarations contradictoires du gouvernement elles ont fait preuve d’une grande réactivité et d’une adaptation remarquable !

Ne pas comprendre que la décentralisation est l’organisation administrative la plus optimale est réellement inquiétant…

Enfin je pense que vous ne connaissez pas très bien le fonctionnement de l’Allemagne car en dessous des Landers il existe des communes voyez-vous ;)

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement