Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Numérique

Numérique : quels sujets chauds attendent les nouveaux élus ?

Publié le 02/07/2020 • Par Laura Fernandez Rodriguez • dans : France

data-lake-numerique-donnee-souverainete
D.R.
Empreinte environnementale du numérique, cybersécurité, essor du télétravail, inclusion numérique, gestion des données... Voici un récap' des sujets chauds à suivre côté numérique pour les nouveaux élus, avec le regard de la déléguée générale de Villes Internet, Florence Durand-Tornare.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Toutes les municipalités nouvellement en place n’ont pas nécessairement un élu en charge du numérique dans leurs rangs, loin s’en faut ; Florence Durand-Tornare, déléguée générale de l’association Villes Internet, estime que c’est le cas dans environ 2000 à 2500 communes, principalement de grande taille ou de taille moyenne. Avec ou sans délégation officielle, le numérique présente de toute façon de nombreux sujets chauds pour les collectivités. Voici un tour d’horizon des principaux enjeux, analysés par Florence Durand-Tornare.

L’empreinte environnementale du numérique

C’est un sujet qui était déjà ressorti lors de la motion du congrès des élus au numérique, qui s’est déroulé pour la première fois en janvier 2019, à l’occasion de la remise du 20ème Label National Territoires, Villes et Villages Internet (le prochain se déroulera en octobre).

De son côté, la mission d’information sur l’empreinte environnementale du numérique du Sénat a récemment proposé une feuille de route sur le sujet, avant une probable proposition de loi prévue pour l’automne. Stratégie numérique territoriale, allongement de la durée de vie des équipements informatiques, sobriété des réseaux… Un certain nombre de leviers identifiés sont actionnables par les collectivités, qui commencent à s’emparer du sujet.

L’association Villes Internet prévoit pour sa part de remettre « une @verte avec l’Institut du numérique responsable en février 2021 », indique à ce propos Florence Durand-Tornare.

Cybersécurité

Que ce soit la région Grand Est ou la ville de Marseille, de nombreuses collectivités ont fait ces derniers mois les frais de cyberattaques, notamment par rançongiciels. Ces attaques constituent même « la menace informatique la plus préoccupante », relève l’Anssi dans son rapport annuel.

L’agence met d’ailleurs à disposition des collectivités un certain nombre de recommandations de sécurité pour parer au mieux à ces menaces.

« Notre assemblée générale du 18 juin dernier a mis en exergue le besoin de créer des groupes de travail sur les questions de cybersécurité », abonde Florence Durand-Tornare. L’objectif est de réunir  des élus et des DSI et de favoriser les échanges « sans pudeur, pour décomplexer les sujets ».

L’essor du télétravail

Durant le confinement, l’usage du télétravail a fait un bond général, y compris dans la territoriale, mettant parfois à l’épreuve les réseaux qui devaient tenir bon tout au long de la crise. Quelles pratiques vont se mettre en place à l’issue de cette période inédite ? « Le vrai sujet, ce sont les espaces de travail intermédiaires, entre le domicile et la mairie par exemple », estime Florence Durand-Tornare. « Ces lieux permettraient aux agents de garder un fonctionnement synchrone avec le reste des équipes, et de pouvoir travailler là où seraient aussi présents d’autres agents d’autres services de la collectivité ».

Inclusion numérique

Alors que le confinement a révélé à quel point les questions de médiation numérique étaient importantes, « le numérique ne doit pas se substituer aux échanges humains, ne pas être la seule possibilité », relève Florence Durand-Tornare, qui insiste sur l’importance d’avoir des espaces ouverts au public dédiés au numérique, des tiers lieux, colieux, fablab… afin d’accompagner les usages. Lors du congrès des élus au numérique, il était demandé à l’Etat de coordonner et financer ces dispositifs dédiés tout en tant compte des spécificités locales.

Numérique éducatif

Des Etats généraux du numérique pour l’éducation, organisés par la direction du numérique pour l’éducation du ministère de l’Education nationale, se dérouleront début novembre à Poitiers. « Les partenaires rassemblent toutes les associations d’élus ; nous travaillons à faire des retours d’expériences sur comment le numérique a pu aider à pallier le confinement, les effets à prendre en compte, la relation entre les collectivités et les académies… », énumère Florence Durand-Tornare.

Les données

La motion du congrès des élus au numérique mentionnait l’exigence d’une « stratégie publique de la propriété de la donnée ». Données qui doivent être « traitées dans le respect des usagers et sous leur contrôle », « mise en sécurité sur le territoire national », et pour lesquelles l’Etat aurait vocation de garantir le déploiement de « tiers de confiance, assurant aux collectivités la capacité d’accès et d’analyse de ces données, les données personnelles restant la propriété des citoyens ».

Etalab met à disposition plusieurs outils pour la circulation et l’exploitation des données par les administrations.

Enfin, les récentes nouveautés technologiques qui ont émergé dans le contexte de la crise sanitaire, et notamment les caméras thermiques, font l’objet d’une vigilance particulière de la Cnil, et certains dispositifs ont été retoqués par le Conseil d’Etat, les questions de conformité au RGPD et de consentement étant ici centrales.

On peut enfin aussi mentionner l’identité numérique (la plateforme France Connect, le dispositif Alicem…), la reconnaissance faciale… Ou encore l’aménagement numérique du territoire, et l’équipement de tous les logements du pays en très haut débit. Si le plan France très haut débit suivait à peu près son cours jusqu’à la crise, il y a fort à craindre que le confinement fasse dérailler le plan de marche. Les futurs élus devront se mobiliser pour que les délais d’équipement de leurs territoires soient respectés et tenus.

Pour rappel, un ouvrage de 92 pages réalisé par Villes Internet et disponible gratuitement constitue une ressource utile et une « contribution pour encourager les nouveaux élus dans le choix de leur politique publique numérique locale ».

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Numérique : quels sujets chauds attendent les nouveaux élus ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement