Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

[Interview] Contractualisation

« Le gouvernement ne pourra pas laisser les collectivités avec des sanctions de la contractualisation »

Publié le 02/07/2020 • Par Romain Gaspar • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

Broken piggy bank with coins money isolated on white background, close-up
©Gecko Studio - Adobe Stock
Sanctionné par une reprise financière de 25 millions d'euros, le département de Gironde dénonce les travers du Pacte de Cahors en pleine crise sanitaire et économique et les conséquences des sanctions financières pour l'année 2019 du dispositif. Renaud Helfer-Aubrac, le directeur général des services départementaux craint "une réduction de l’épargne brute du département".

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Avez-vous été surpris par la suspension de la contractualisation pour 2020 ?

Renaud Helfer-Aubrac : L’annonce de la suspension de la contractualisation pour l’année 2020 n’est pas une surprise. Il n’y a pas le choix. Avec la crise économique et sociale qui nous a percutés, les vérités d’hier ne sont plus celles d’aujourd’hui. Cette contractualisation au même titre que les critères de Maastricht qui s’arrêtent en même temps, n’ont de sens que lorsque la croissance est pleine et entière. Il fallait s’y attendre. Les départements qui jouent le jeu d’amortisseur social l’ont anticipé.

Pourquoi rejetez-vous le principe même de la contractualisation ?

Je critique le bien-fondé de ce dispositif. Il y a quelque chose dans notre Etat jacobin qui tient lieu de la schizophrénie. D’un côté on a un ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Le gouvernement ne pourra pas laisser les collectivités avec des sanctions de la contractualisation »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement