Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Gouvernance

Compétence sport : l’association France urbaine pose des jalons

Publié le 01/07/2020 • Par David Picot • dans : France

Le sport amateur, c'est 350 000 clubs en France
Le sport amateur, c'est 350 000 clubs en France A.D./Adobestock
Dans une étude sur la place et le rôle du sport dans les grandes villes, intercommunalités et métropoles, France urbaine prépare le terrain en vue des conférences régionales du sport à venir. Dans un contexte de compétence partagée, elle parie sur le couple métropole/région pour animer ces instances.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le regard a changé. Pour une collectivité, le sport ne se résume plus seulement à une (simple) question d’équipements et d’infrastructures ou à une « politique récréative ». Désormais, il « se pense comme un levier de développement économique et d’aménagement urbain. Et comme un moyen de promouvoir des politiques de santé, d’urbanisme et de mobilités ambitieuses », rapporte France urbaine, dans une étude (1) sur la place du sport dans les grandes villes.

Un sport qui, faut-il le rappeler, demeure une compétence partagée entre les collectivités territoriales. Celles-ci contribuent de façon importante à son financement : à hauteur de 9,2 milliards d’euros en 2016, soit 70% de la dépense publique sportive. Les 30% restant étant du ressort de l’Etat. Dans le détail, 8,6 milliards (93,5%) sont issus du bloc local, propriétaire de 80% des équipements sportifs, 491M€ (5%), des départements et 143M€ (1,5%), des régions.

Compétences et financements

L’analyse des prises de compétence sport au sein des collectivités révèle des situations contrastées. « Contrairement à ce qu’on aurait pu imaginer avec la montée en puissance de

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Compétence sport : l’association France urbaine pose des jalons

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement