Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Covid-19

Gestion des déchets : l’après-crise ne sent pas bon

Publié le 24/06/2020 • Par Fabienne Nedey • dans : A la une, actus experts technique, France

Pixabay .jpg
Pixabay
Pour les collectivités, l’avenir de la gestion des déchets s’annonce encore plus tendu qu’il ne l’était déjà, dans l’ère qui s’engage après le pic de la crise liée au Covid-19. Il faut à la fois éponger des surcoûts non négligeables, surmonter les pertes financières qui fragilisent l’équilibre économique du service public des déchets et se projeter dans un lendemain dénué de lisibilité. Ces actions sont à mener dans un contexte où, d’ici à 2022, des investissements conséquents et des transformations profondes sont attendus des collectivités à la suite de la loi de transition énergétique de 2015 et celle sur l’économie circulaire de 2020.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

«Notre système de gestion des déchets a tenu », a rappelé Brune Poirson, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire, lors de son audition devant la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable du Sénat, le 29 avril. « Malgré la crise, la collecte et le traitement des déchets ménagers ou infectieux ont été assurés, et la salubrité publique a été préservée », a-t-elle ajouté. Un constat positif partagé par l’ensemble des acteurs du secteur. Mais l’heure est venue de faire les comptes et de s’interroger sur les conséquences financières de cette crise sur l’avenir immédiat, c’est-à-dire les deux prochaines années, qui vont être cruciales en matière de gestion de déchets. Premier constat ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article fait partie du Dossier

Gestion des déchets : une équation de plus en plus difficile à équilibrer

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Gestion des déchets : l’après-crise ne sent pas bon

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement