Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Municipales 2020

La circulaire sur l’organisation du scrutin est enfin publiée

Publié le 23/06/2020 • Par Léna Jabre • dans : Actu juridique, France, TO non parus au JO

urne-election
adobestock
La circulaire sur l'organisation du second tour des élections municipales dans les quelques 4800 communes concernées, en situation de crise sanitaire, est enfin parue. Revue de détails des mesures qui s'imposent aux maires.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Alors que le second tour des élections municipales prévu le 28 juin est imminent, le ministère de l’intérieur a enfin publié la circulaire prescrivant toutes les mesures sanitaires à prendre pour l’organisation du scrutin. Ce sont donc plus de vingt pages qui sont envoyées aux maires, et qui reprennent notamment les dispositions des deux décrets publiés au Journal officiel du 18 juin.

Ce texte ne mentionne pas les dispositions prévues par la loi tendant à sécuriser l’organisation du second tour des élections municipales et communautaires de juin 2020, qui comporte plusieurs dispositions relatives aux procurations, et à la prolongation de certaines mesures d’organisation locale.

Constituer les bureaux de vote

La constitution des bureaux de votes relève de la responsabilité des maires. Il faut qu’il soit constitué a minima d’un président et de deux assesseurs. Le maire doit présider un bureau et cette fonction peut aussi être confiée aux adjoints et aux autres conseillers municipaux, y compris s’ils sont candidats. La circulaire rappelle que tout membre du conseil municipal qui refuserait cette fonction sans excuse valable peut être démis d’office par le juge administratif.

Les assesseurs doivent être désignés au plus tard le jeudi 25 juin à 18h ; les scrutateurs peuvent être désignés jusqu’à une heure avant la clôture du scrutin. Cependant, le ministère recommande de recenser au plus tôt les assesseurs et scrutateurs et de prévoir des suppléants parmi les conseillers municipaux ou les électeurs.

Aménager son lieu de vote

L’objectif est de limiter les situations de promiscuité prolongée : l’annexe 2 de cette circulaire contient un schéma et des consignes pour le marquage au sol à chaque étape du parcours de l’électeur. Le ministère recommande aussi de prévoir l’installation de parois de protection à disposer entre les membres du bureau de vote et les électeurs.

Ces achats feront l’objet d’un remboursement par l’Etat. Pour cela, chaque commune devra envoyer son dossier de remboursement à la préfecture de son département ; le remboursement se fera au vu d’une facture acquittée dans la limite de 150 euros TTC par bureau de vote, pour des achats effectués à partir du 1er juin.

Deux points de lavage des mains ou du gel hydro-alcoolique doivent être mis en place, à l’entrée et à la sortie du bureau de vote. Il est recommandé d’installer les isoloirs de telle sorte qu’il soit possible de leur retirer les rideaux, dont la manipulation est propice à la transmission du virus.

Le jour du scrutin, il faudra limiter à trois le nombre d’électeurs présents simultanément dans le bureau de vote : un à la table de décharge, un autre dans l’isoloir, et le dernier à l’émargement. Par conséquent, il faudra organiser une file d’attente, et une autre file d’attente « prioritaire » pour les personnes vulnérables.

Enfin, les bureaux de vote doivent être nettoyés avant et après le scrutin.

Les mesures et gestes « barrières » à faire respecter

En annexe 4 et 5 de la circulaire se trouvent deux affiches à apposer de façon visible à l’entrée du bureau de vote, sur les bons comportements à adopter.

Il est aussi précisé que les électeurs doivent se laver les mains avant et après le vote. Cependant, il ne sera pas possible de refuser le droit de vote à un électeur qui refuserait de le faire. Les bouteilles de gel hydroalcoolique seront fournie pour l’ensemble des bureaux de vote par la préfecture.

Le port d’un masque « grand public » ou chirurgical est obligatoire pour les électeurs. Cependant, pour la stricte nécessité de contrôler l’identité de l’électeur, et uniquement lorsque cela s’avère vraiment nécessaire, les membres u bureau de vote pourront demander à un électeur de retirer brièvement son masque. Si cet électeur refusait de retirer son masque, rendant la vérification de son identité impossible, il ne serait pas autorisé à voter. La préfecture fournit des masques jetables « grand publics » à distribuer aux électeurs qui viendraient sans masque.

Les membres du bureau de vote et les scrutateurs devront obligatoirement porter un masque chirurgical, à changer toutes les quatre heures. Le port de la visière est fortement recommandé pour les membres du bureau de vote les plus en contact avec les électeurs et les scrutateurs.

Des mesures d’hygiène sont fortement recommandées, comme éviter de toucher les cartes d’identité et d’électeurs, demander aux électeurs d’apporter leur propre stylo, etc. Il est aussi rappelé que pour ce scrutin, la carte électorale n’a pas à être tamponnée.

Enfin, les surfaces de contact doivent être nettoyées régulièrement (tables, isoloirs, etc.) et si des machines à voter sont utilisées, celles-ci doivent aussi faire l’objet d’un nettoyage régulier et les électeurs doivent se laver les mains avant et après la manipulation de la machine. Le bureau de vote doit être aéré en permanence.

Le président du bureau de vote ne peut pas empêcher un électeur visiblement malade de voter. Il faudra cependant qu’il soit seul à voter, qu’il prenne toutes les mesures d’hygiène qui s’imposent.

Le dépouillement

L’annexe 3 contient un schéma d’organisation de la salle de dépouillement. Cette étape doit s’effectuer juste après la clôture du bureau de vote, et dans le même lieu si possible. Mais la circulaire offre la possibilité d’y procéder dans un autre lieu, sous conditions : cette nouvelle salle doit toujours être accessible aux électeurs, l’urne doit être transportée fermée et sous la constante surveillance du public et des membres du bureau, et enfin, le dépouillement doit aussi constamment être sous la surveillance des membres du bureau.

En vertu de ses pouvoirs de police de l’assemblée électorale, le président du bureau de vote doit réguler le nombre d’électeurs présents lors du dépouillement. Il devra organiser une rotation des personnes voulant être présentes. Comme pour le vote, le port du masque et de la visière reste obligatoire, comme le lavage ou la désinfection des mains à l’entrée et à la sortie. Mais le port des gants n’est pas recommandé.

Enfin, il est fortement recommandé de ne pas organiser de soirée électorale ni de moment de convivialité après les opérations de dépouillement.

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Club RH : Moderniser et sécuriser ses recrutements

de La rédaction avec le soutien du CNAS et de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La circulaire sur l’organisation du scrutin est enfin publiée

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement