logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/684830/mandatum-horribilis/

[FICHE FINANCE] CORONAVIRUS
Mandatum horribilis
Auteur associé | A la Une finances | Actu experts finances | Fiches Finances | France | Publié le 23/06/2020 | Mis à jour le 29/07/2020

La crise sanitaire du Covid-19 va complètement bouleverser les nouveaux mandats qui étaient à l’orée de s’ouvrir pour le secteur communal et qui pointent à l’horizon pour les départements et régions. Au trou d’air financier va succéder une nécessaire rigueur qui pourrait bien devenir le fil rouge d’un mandat qui n’en avait pas besoin.

Les mandats 2020/2026 pour les communes et EPCI et 2021/2027 pour les départements et régions se présentaient sous de bons auspices financiers : les auto-financements 2019, qu’ils soient bruts ou nets, atteignent des sommets, la dette territoriale affiche une maîtrise rare pour des fins de mandat, la croissance du pays et la baisse du chômage autorisaient quelque sérénité, les taux d’intérêt n’avaient jamais été aussi bas, permettant un coût moyen de la dette légèrement supérieur à 1 % en moyenne, et enfin les dotations étatiques n’étaient plus érodées. La contractualisation financière mise en œuvre par l’État depuis 2018 a indéniablement produit des effets vertueux sur les comptes locaux en rigidifiant la section de fonctionnement et particulier les dépenses courantes. La crise sanitaire ...

POUR ALLER PLUS LOIN