logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/684715/convention-citoyenne-pour-le-climat-une-experience-qui-fait-debat/

DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE
Convention citoyenne pour le climat : une expérience qui fait débat
Olivier Schneid | A la une | actus experts technique | France | Publié le 22/06/2020

La Convention citoyenne pour le climat a conclu, dimanche 21 juin 2020, à Paris, neuf mois de travaux en remettant à la ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, un rapport de six cents pages comprenant quelque 150 propositions. Le chef de l’Etat, Emmanuel Macron, répondra le 29 juin à ces mesures visant à réduire drastiquement les émissions de gaz à effet de serre « dans un esprit de justice sociale », selon le mandat confié aux participants. Ceci, dans le cadre d’une expérience de démocratie participative saluée par les uns, décriée par d’autres.

« Quand ma fille de quatre ans m’a dit, droit dans les yeux, ‘‘Papa, c’est vous les grands qui avez abîmé la planète, nous, on n’a rien fait’’, je n’avais pas les mots pour lui répondre. » A la tribune de la Convention citoyenne pour le climat (CCC), au premier jour de la session de clôture, vendredi 19 juin 2020, à Paris, Matthieu, « un des 150 », comme les participants aiment à se présenter, proclame son « devoir envers les générations à venir ». Sur Twitter, @micro_climat dit être « partagée entre le soulagement et la tristesse de voir une expérience de dingue s’achever ». « C’est l’épilogue d’une immense aventure, confie, à La Gazette, Sylvain Burquier, l’homme de pub qui a inventé le hashtag #carbonkillers pour désigner ses camarades et lui-même. Une « France de poche, chacun en ...

POUR ALLER PLUS LOIN