logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/684274/les-colonies-de-vacances-en-service-reduit/

CORONAVIRUS
Les colonies de vacances en service réduit
Rouja Lazarova | France | Publié le 18/06/2020 | Mis à jour le 19/06/2020

Manque de visibilité, protocole sanitaire publié tardivement, modèle économique menacé, craintes des familles, désistement des collectivités – les raisons ont été nombreuses pour déstabiliser les organisateurs de colonies de vacances.

Colonie de vacances

« Face aux multiples incertitudes, au protocole très strict d’accueil des enfants à l’école, intenable dans le cadre d’une colo, notre conseil d’administration a décidé d’annuler les séjours cet été », témoigne Yann Spick, directeur de Vacances musicales sans frontières qui organise chaque année une cinquantaine de séjours culturels pour 1500 enfants. Il fait partie de ces 15% à 20% d’adhérents de l’Union nationale des associations de tourisme et de plein air (UNAT) à avoir renoncé à organiser des colos.

Au sein de l’Union française des centres de vacances (UFCV), ils sont 30% à avoir préféré faire une année blanche. « C’est compliqué d’organiser des séjours dans un délai si court », résume Louise Fenelon-Michon de l’UNAT.

Protocole assoupli trop tardivement

« La première version du protocole nous a été communiquée le vendredi 5 juin, et il était impossible de

POUR ALLER PLUS LOIN