logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/684273/la-reconquete-des-friches-par-le-maraichage-bio-un-projet-de-longue-haleine/

AMÉNAGEMENT
La reconquête des friches par le maraîchage bio, un projet de longue haleine
Véronique Duvivier | France | Innovations et Territoires | Publié le 23/06/2020 | Mis à jour le 18/06/2020

Sur le littoral, valoriser les terres incultes n’est pas simple : il faut notamment convaincre les propriétaires de louer leurs parcelles.

C’est l’œuvre du mandat. A Moëlan-sur-Mer, 21 hectares de friches appartenant à 150 personnes différentes ont été reconvertis en maraîchage bio. Bientôt, 120 hectares et 450 propriétaires seront mobilisés.

Pourtant, sur le littoral, de nombreux propriétaires s’accrochent depuis trente à cinquante ans à leurs parcelles dans l’espoir de vendre pour construire… et les terrains deviennent des friches. Pour une reconquête agricole, Moëlan-sur-Mer a choisi la procédure de remise en valeur des terres incultes (code rural, art. L121-1 et s., L.125-1 et s., R.125-1 et s.). « Le bail agricole signé après défrichage est alors résiliable si les parcelles – pure hypothèse – deviennent constructibles », explique ...

CHIFFRES CLES

  • Au début du projet, en 2014 : 350 à 400 hectares de parcelles en friches sur 2 500 ha de surface agricole utile et 4 000 hectares de surface communale.


POUR ALLER PLUS LOIN