logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/684098/il-ny-avait-pas-dautre-solution-que-dannuler-les-concours/

FONCTION PUBLIQUE
« Il n’y avait pas d’autre solution que d’annuler les concours »
Albane Canto | France | Métiers | Toute l'actu RH | Publié le 22/06/2020

Les concours et examens professionnels dans la fonction publique territoriale ont été interrompu du fait du confinement. Ils sont tous reportés, sur 2020 et même 2021, aucune annulation n'est prévue dans la filière technique. Conséquences pour les ingénieurs, impact sur le management, Vincent Bimbard, vice-président de l’AITF en charge des carrières, nous explique.

Cet article prolonge le dossier « Embouteillage dans les concours »         

Fallait-il suspendre les concours ?

Oui, il n’y avait pas d’autre solution. Mais on ne doit pas les annuler car certains ont lieu tous les deux ans. Cela aurait signifié que la prochaine édition de ces concours n’aurait pas eu lieu avant 2022.

Autre chose : les reports ont aussi des conséquences sur les examens professionnels et l’avancement des agents.

Il faut donc les organiser à l’automne. Il faut bien noter que quelques mobilités se réalisent – celles qui ont été prévues en février et en mars. Donc on a un certain nombre de postes vacants.

Quelles conséquences pour les ingénieurs ?

Pour les quelque 6 000 ingénieurs en chef, on compte environ 300 mobilités par an.

Quant aux ingénieurs, environ un millier ...