Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Recrutements

Les policiers municipaux, des agents très courtisés

Publié le 22/06/2020 • Par Nathalie Perrier • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France, Toute l'actu prévention-sécurité, Toute l'actu RH

Police Municipale CAVAM
© Bertrand Holsnyder
Plus que jamais, les policiers municipaux sont demandés. Confrontées à une forte concurrence, les villes rivalisent d’initiatives afin d’inciter les policiers à opter pour leur territoire.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les collectivités se les arrachent. Depuis les attentats de 2015, les policiers municipaux (PM) sont une denrée rare et, pour les séduire, les collectivités déroulent le tapis rouge. Régime indemnitaire attractif, armement, projet de service… Les mairies multiplient les offres alléchantes et se livrent une concurrence parfois féroce. « Les policiers municipaux sont devenus des mercenaires qui se vendent au plus offrant, résume un cadre de la police municipal. Non seulement les villes ont du mal à recruter, mais elles ont aussi du mal à fidéliser. » En six ans, les effectifs ont bondi de 18 000agents en 2014, à plus de 23 000 aujourd’hui. Et ce n’est pas près de s’arrêter au regard des promesses de campagne des maires et de l’effet du confinement qui a rendu la municipale encore plus visible. Or, paradoxalement, le concours de gardien-brigadier compte de moins en moins de candidats… En moyenne, chaque année, 1 200 nouveaux agents sont formés pour 4 000 à 5 000 postes vacants. Largement insuffisant.

Tout se sait !

Face à la pénurie, les collectivités font monter les enchères. « Il faut être concurrentiel », reconnaît Olivier Klein, maire (PS) réélu de Clichy-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Comme nombre de ses confrères franciliens, il a dû se résoudre à augmenter primes et indemnités. Car tout se sait dans le petit monde de la PM. La cité balnéaire de LaGrande-Motte (265agents, 27PM, 8 800hab., Hérault), outre ses plages et son soleil, est ainsi réputée « généreuse ». Et pour cause : « Indemnités et primes élevées, 13mois intégré au salaire et heures sup’, résume le patron de la PM, Jean-Michel Weiss. On a aucun mal à recruter. »

Des traitements très variés

Pour des agents dont le salaire de base avoisine les 1 400 euros net en province, les heures supplémentaires sont un plus non négligeable. « A Valenciennes [970agents, 40PM, 43 300hab., Nord], même si nous proposons un niveau de primes correct pour la région, nous mettons en avant, lors des entretiens d’embauche, les heures supplémentaires qui permettent d’arrondir les fins de mois », confirme Stéphane Latawiec, le chef de la police. Mais encore faut-il que l’activité s’y prête et que la ville en ait les moyens. Comme chaque collectivité peut mener sa propre politique, les traitements varient de 300 à 400euros net par mois d’une commune à l’autre. « Aujourd’hui, en Ile-de-France, où la situation est tendue, un policier municipal se rémunère, primes et indemnités compris, minimum 2 000 euros net, note Dominique Bailly, maire réélu [DVD] de Vaujours [180agents, 14 PM avec Coubron, 7 100 hab., Seine-Saint-Denis] et président de la commission sécurité au sein de l’association des maires d’Ile-de-France. Typiquement, dans une ville de 7 000 habitants comme la mienne, on ne peut pas suivre. »

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Club RH : Moderniser et sécuriser ses recrutements

de La rédaction avec le soutien du CNAS et de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les policiers municipaux, des agents très courtisés

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement