logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/684055/les-transports-collectifs-grands-oublies-du-plan-de-sauvetage/

COVID-19
Les transports collectifs, grands oubliés du plan de sauvetage
Nathalie Arensonas | A la une | A la Une finances | Actu experts finances | actus experts technique | France | Publié le 17/06/2020 | Mis à jour le 19/06/2020

Sept milliards d'euros pour le secteur aérien, huit pour l'automobile, quinze pour l'aéronautique, un « Plan Marshall » pour le tourisme, mais pas un euro pour les transports publics dont le déficit pourrait atteindre quatre milliards sur l'année 2020. L'Ile-de-France est la région la plus touchée.

Quel est le comble pour un élu local et son opérateur de transport urbain ? Se féliciter du faible trafic voyageur dans les bus, trams ou métros afin de contrer les risques de contamination au Covid-19. Depuis le déconfinement, le 11 mai, l’objectif poursuivi, sur les recommandations sanitaires du gouvernement, consiste à faire rouler le plus de véhicules possible avec peu de passagers à bord pour respecter les règles de distanciation physique, en s’appuyant sur l’appel au télétravail massif et les horaires décalés. Rassurant pour le peu de voyageurs qui s’aventurent dans les transports collectifs (mi-juin, le Gart estimait la fréquentation à 25% en moyenne), mais pas soutenable financièrement pour ces autorités de la mobilité (AOM).

Les AOM victimes d’un effet ciseaux

Une ...

CHIFFRES CLES

4 Mds€
C’est le coût de la crise du Covid-19 pour la SNCF, selon son dirigeant, Jean-Pierre Farandou. Le ministre des comptes publics, Gérald Darmanin, qui devait recevoir mi-juin le patron de la SNCF, a annoncé quelques jours avant sur BFM-TV-RMC que la compagnie ferroviaire bénéficierait d’un « geste financier » de l’Etat pour l’aider à faire face à ses difficultés liées à la crise sanitaire, «  directement auprès de la SNCF ou auprès des régions ».


POUR ALLER PLUS LOIN