Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Violences policières

Clé d’étranglement, pistolets Taser : ce qu’en disent les policiers municipaux

Publié le 16/06/2020 • Par Nathalie Perrier • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Controle de la circulation.
Controle de la circulation. © Bertrand Holsnyder
La clé d’étranglement comme technique d’interpellation est vouée à disparaître. Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, entend la remplacer par d’autres techniques. Il envisage notamment de développer l’usage du pistolet à impulsion électrique (PIE), en plein essor dans les rangs des policiers municipaux.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le pistolet à impulsion électrique (PIE), alternative à la clé d’étranglement ? Le 12 juin, suite aux manifestations contre le racisme et les violences policières, Christophe Castaner, le ministre de l’Intérieur, annonçait sa volonté de suspendre la technique dite de l’étranglement lors des interpellations. Il proposait alors comme alternative le développement du PIE, qui fut longtemps associé à la marque Taser. Quatre jours plus tard, le 16 juin, nouveau revirement au regard de la colère suscitée par cette annonce  : la technique de l’étranglement «continuera d’être mise en œuvre» jusqu’à ce qu’une nouvelle technique d’interpellation soit définie.

Concrètement, un groupe de travail sera installé ce mercredi 18 juin et sera chargé de déterminer d’ici le 1er septembre les techniques et moyens matériels de substitution, auxquelles les fonctionnaires seront alors formés. «Dans l’attente de la définition d’un nouveau cadre et dans la mesure où les circonstances l’exigent, la technique dite de l’étranglement continuera d’être mise en œuvre avec mesure et discernement et sera remplacée au fur et à mesure de la formation individuelle dispensée (…)», écrit le directeur général de la police nationale (DGPN), dans une note de service consultée par l’AFP.

A ce jour, la technique de la clé d’étranglement reste donc enseignée et appliquée. « Elle fait partie des gestes techniques de protection et d’intervention (GTPI) qu’on ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Crise sanitaire & Collectivités : quelle solution numérique pour accompagner les plus vulnérables ?

de Hitachi Solutions

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Clé d’étranglement, pistolets Taser : ce qu’en disent les policiers municipaux

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement