logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/683570/les-polices-municipales-jouent-la-carte-de-la-proximite/

VIOLENCES POLICIÈRES
Les polices municipales jouent la carte de la proximité
Nathalie Perrier | A la Une prévention-sécurité | Actu experts prévention sécurité | France | Publié le 15/06/2020

Comme leurs collègues gendarmes ou policiers nationaux, les policiers municipaux se sentent aujourd’hui stigmatisés par les manifestations contre le racisme et les violences policières. Face aux attaques, ils mettent en avant leur rôle essentiel de police de proximité.

 

Les marques de « soutien de la puissance publique » et de « reconnaissance de la Nation » adressées aux policiers et gendarmes, dimanche 14 juin, lors du discours à la Nation d’Emmanuel Macron n’auront pas suffi à dissiper le malaise.

Le président de la République a eu beau le marteler – « Sans ordre républicain, il n’y a ni sécurité, ni liberté. Cet ordre, ce sont les policiers et les gendarmes sur notre sol qui l’assurent » – pour les forces de l’ordre, le mal est fait. En annonçant le 12 juin, suite aux manifestations contre les violences et le racisme policière, une série de mesures (suspension à titre conservatoire en cas de propos ou d’acte raciste, fin de la procédure d’étranglement, etc.), le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, s’est attiré les foudres ...