logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/683427/le-bilan-pas-si-rose-du-teletravail/

CONDITIONS DE TRAVAIL
Le bilan pas si rose du télétravail
Solange de Fréminville | A la Une RH | France | Toute l'actu RH | Publié le 15/06/2020 | Mis à jour le 16/06/2020

Le télétravail a été source de difficultés pour une majorité d'agents durant le confinement, si l’on en croit la consultation réalisée par l’Anact. Tandis que les néophytes ont dû s’adapter, parfois difficilement, les managers ont assumé une charge de travail plus élevée et se sont sentis plus fatigués. Une majorité voudrait continuer, mais pour moitié de façon occasionnelle.

Ce n’est pas un sondage, mais une consultation qu’a lancée l’agence nationale d’amélioration des conditions de travail (Anact), du 8 mars au 10 mai, en s’appuyant sur son réseau d’agences régionales (Aract). Au total, 8 675 salariés en télétravail ont répondu à son questionnaire en ligne, dont 3 778 agents du service public. S’il ne s’agit pas d’un échantillon représentatif, « les résultats sont très proches des enquêtes faites sur le sujet, par exemple par Malakoff Humanis », assure Ségolène Journoud, responsable de l’offre de produits et services de l’Anact.

Parmi les agents du service public confinés et en télétravail qui ont répondu à la consultation, les femmes sont nettement plus nombreuses (73 %), de même que les 45 ans ou plus (62 %) et les managers (37 %). Ils viennent de ...

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN