Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

EDITO [Education]

L’école est finie…

Publié le 12/06/2020 • Par Delphine Gerbeau • dans : France

Children students in medical masks leave the school.
D. Tadevosian/Adobestock
Environ 20 % des élèves de retour en classe depuis le 11 mai, des élus assaillis de courriers de parents d’élèves en colère face au refus d’accueil de leurs enfants dans les écoles… S’il est bien un sujet sur lequel on peut s’interroger des bienfaits de la décentralisation, c’est celui de l’éducation.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Environ 20 % des élèves de retour en classe depuis le 11 mai, des élus assaillis de courriers de parents d’élèves en colère face au refus d’accueil de leurs enfants dans les écoles et qui, en parallèle, craignent de voir leur responsabilité pénale engagée en cas de contamination dans l’un de leurs établissements… S’il est bien un sujet sur lequel on peut s’interroger des bienfaits de la décentralisation, c’est celui de l’éducation. En 2014, la réforme des rythmes scolaires en avait déjà été l’illustration : si les organisations « à la carte », adaptées aux « spécificités territoriales », semblent sur le papier la solution parfaite, les faits démontrent que, in fine, ce sont les maires et leurs équipes qui se retrouvent en première ligne à devoir justifier et assumer des choix pas toujours faciles à expliquer.

Rupture d’égalité

La crise sanitaire en cours en est encore un exemple. « Tous les enfants devront avoir revu leur école avant la fin mai », déclarait imprudemment le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, lors de la conférence de presse du déconfinement le 7 mai, oubliant que les modalités de réouverture des écoles sont décidées en concertation entre les mairies et les services de l’Education nationale. Avec, au cœur des discussions et des inquiétudes, un protocole sanitaire très strict et son interprétation à géométrie variable selon les lieux.

Résultat, quelques communes ont tout simplement refusé de rouvrir leurs écoles, des décisions sanctionnées par les tribunaux. Les autres ont bricolé des emplois du temps à trous pour qu’un minimum d’enfants soient réunis en même temps, sélectionnant les élèves prioritaires au risque d’une stigmatisation, faisant revenir telle classe plutôt que telle autre, sans explication vraiment probante. La rupture d’égalité est consommée et ce ne sont pas les fameuses activités du dispositif « 2S2C » (sport, santé, culture et civisme), proposées par le ministère de l’Education nationale mais mises en œuvre sur la base du volontariat par les collectivités, avec des financements minimes, qui viendront la rétablir.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Club RH : Moderniser et sécuriser ses recrutements

de La rédaction avec le soutien du CNAS et de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’école est finie…

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement