logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/682513/presidence-des-intercommunalites-les-grandes-manoeuvres-ont-commence/

ELECTIONS
Présidence des intercommunalités : les grandes manœuvres ont commencé
Jean-Baptiste Forray | A la une | France | Publié le 09/06/2020 | Mis à jour le 10/06/2020

La présidence de la métropole provoque une mini-guerre des gauches à Toulouse et Strasbourg. Du côté de Lyon, elle suscite une alliance inédite entre Gérard Collomb et la droite. Un peu partout, l’intercommunalité redessine le paysage politique. Tour d'horizon.

Hors de question pour les écologistes de laisser le grand frère socialiste se refaire une santé. EELV n’entend pas faire une croix sur la présidence des métropoles avant même le second tour des municipales, le 28 juin. A Strasbourg, comme à Toulouse, où la liste soutenue par les écolos est arrivée devant le PS  au premier tour, ils ont renvoyé dans les cordes les têtes de listes socialistes, Nadia Pellefigue et Catherine Trautmann. Lors des tractations d’entre-deux tours, toutes deux prétendaient à la présidence de leur groupement urbain. Dans la ville rose, la numéro 1 du PS local avait pourtant de solides arguments à faire valoir. Nadia Pellefigue était en odeur de sainteté parmi les maires socialistes de l’agglomération. Devant le refus d’EELV, elle a jeté l’éponge au ...

POUR ALLER PLUS LOIN