logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/681729/la-direction-generale-de-la-securite-civile-publie-son-premier-bilan-dactivite/

DOCUMENT UTILE
La direction générale de la sécurité civile publie son premier bilan d’activité
Mathilde Elie | Actu prévention sécurité | Documents utiles | France | Veille documentaire prévention-sécurité | Publié le 03/06/2020

Dans un document mis en ligne par le ministère de l’Intérieur le 2 juin, la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises dresse le bilan de l’année 2019 et présente les objectifs pour l’année en cours dans la perspective du futur livre blanc sur la sécurité intérieure.

bilan [1]

Une activité opérationnelle soutenue et une coopération renforcée au niveau local comme au niveau européen, tel est le bilan dressé dans le premier rapport d’activité publié par la direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises (DGSCGC) le 2 juin, sur le site du ministère de l’Intérieur. Le document de 28 pages revient sur les grands événements et interventions (manifestations, incendie de la cathédrale Notre-Dame, Lubrizol…) qui ont mobilisé les sapeurs-pompiers tout au long de l’année et les moyens mis en œuvre.

Au-delà du bilan, la DGSCGC présente aussi les priorités pour l’année en cours, « une année de chantier et de défis ». Il est notamment question de préserver le modèle de sécurité civile français basé sur le volontariat, d’améliorer la stratégie de gestion de crises, de créer un continuum de sécurité civile en associant notamment les associations agréées et les collectivités territoriales, ainsi que les citoyens, et de poursuivre le développement du mécanisme de protection civile de l’Union européenne.

Tout cela s’inscrit dans la perspective du futur livre blanc sur la sécurité intérieure [3], qui « donne à la sécurité civile l’opportunité de définir les grandes orientations stratégiques et structurantes dans une vision prospective », peut-on lire. L’objectif, « bâtir dès aujourd’hui la sécurité civile des prochaines années ».  Un vœu formulé à maintes reprises par la Fédération nationale des sapeurs-pompiers qui souhaite une réorganisation du système [4], encore davantage après la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19.

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN