logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/681697/une-plateforme-web-pour-suivre-le-trafic-routier/

DÉCONFINEMENT
Une plateforme web pour suivre le trafic routier
Cyrille Pac | Actu ingénierie publique | France | Publié le 04/06/2020

Le Cerema a mis en place une plateforme web pour mesurer, quotidiennement, l’activité de tous les véhicules sur les routes non concédées. Objectif : comprendre l’impact du déconfinement et appréhender la reprise d’activité.

Voitures trafic embouteillageDepuis le début du déconfinement, le trafic routier (tous véhicules) a baissé de 25% par rapport à la période d’avant-confinement. C’est ce qui ressort des premières données livrées par la plateforme web de mesure du trafic routier mise en place par le Cerema [1]. Selon le Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement, cet outil, destiné notamment à tous les acteurs publics, est actualisé quotidiennement à partir des données de trafic routier national non-concédé de l’ensemble de la France métropolitaine, à l’exception de la Corse. Il s’appuie sur 1200 stations de comptage.

Activité des poids lourds et des autocars

Son objectif est de suivre tout particulièrement le trafic des poids lourds et des autocars pour comprendre l’impact du confinement et de déconfinement sur le trafic routier et, ainsi, de mieux appréhender la reprise progressive de l’activité. Selon le communiqué du Cerema, cette plateforme « peut constituer une aide à la décision pour les acteurs publics et privés ». En isolant notamment le trafic des poids lourds et leur chargement moyen, cette plateforme permet d’évaluer la reprise de l’activité logistique et d’établir des comparaisons entre les régions. De nouvelles données doivent d’ailleurs prochainement enrichir cet outil avec, notamment, celles des principales agglomérations, routes départementales et autoroutes.

Parmi les premiers éléments chiffrés, le Cerema a constaté que, lors de la première semaine du confinement, le trafic routier avait été réduit de 75% avant de repartir progressivement à la hausse pour atteindre 55% du trafic avant confinement début mai.

POUR ALLER PLUS LOIN