Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Education

Activités pour les enfants privés d’école : les mairies récupèrent le bébé

Publié le 02/06/2020 • Par Michèle Foin • dans : A la une, France

Enfants jouant à l'elastic dans une cours d'école
Phovoir
Alors que 22% des écoliers ont pu retourner à l’école, Jean-Michel Blanquer mise sur les activités Sport Santé Culture Civisme (2S2C), organisées par les collectivités pour augmenter le nombre d’écoliers en présentiel. Un coût démesuré pour une majorité de communes qui n’ont pas les moyens d’une telle organisation.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Seuls 22% des écoliers sont aujourd’hui accueillis à l’école, d’après le ministère de l’éducation nationale. Le protocole sanitaire, qui impose un plafond de 15 élèves par classe en élémentaire, et de 10 élèves en maternelle, empêche en effet d’augmenter la capacité d’accueil des écoles. Or avec la fin du chômage partiel pour un grand nombre de parents, beaucoup aspirent à remettre leurs enfants à l’école.

Dès le 21 avril, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale, sortait d’un chapeau le dispositif 2S2C, pour « sport, santé, culture, civisme », sans concertation avec les élus locaux. Des activités pourtant organisées par les collectivités sur le temps scolaire, et qui se déroulent « dans le prolongement des apprentissages et en complémentarité avec l’enseignement », stipule ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Jumeau numérique : comment la maîtrise des données territoriales sert-elle la transition écologique ?

de Egis

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Activités pour les enfants privés d’école : les mairies récupèrent le bébé

Votre e-mail ne sera pas publié

Marie

04/06/2020 12h22

Je souhaite mettre en place des journées d’ excursions didactiques avec soit guide naturaliste, de montagne ou conférencier en mini van pour les familles avec enfants, sur des thématiques scolaires et dont l’objet est d’aider les enfants qui ont accumulé des manques pendant les mois de confinement, puissent se remettre à apprendre de manière ludique ce qui revient à apprendre en s’amusant. Des activités seraient intégrées dans ces journées.
Le contenu s’adresse d’abord aux enfants mais aussi aux adultes et le choix du contenu est effectué par la famille en lien avec le programme scolaire de leurs enfants. On peut aller voir des œufs de dinosaures dans les Alpes, des monuments romains à Arles, des oiseaux en Camargue, des châteaux du moyen âge à Tarascon etc.. voir fonctionner les catapultes aux Baux de Provence, et voir des dresseurs de faucons, toujours en privilégiant les extérieurs et en choisissant les lieux respectueux des mesures sanitaires strictes, on peut aussi aller visiter un zoo avec un éthologue ou un zoologiste, qui sont des métiers peu connus pour transmettre des connaissances et établir des échanges permettant de reconnecter les enfants aux réflexes de l’apprentissage, et les émerveiller en les emmenant sur le terrain vivre de belles expériences. On pourrait aussi proposer une pratique de plusieurs sports dans la même journée pour ouvrir les esprits également.

C’est une idée toute fraiche, mais trop chère à mettre en place sans financement des familles et des enfants à moins d’organiser quelques choses dans un bus mais la gestion de groupes en sortie de ce type est trop délicate. bien sûr j’ai déjà quelques contacts avec des professionnels pouvant animer des parties de journées mais ce n’est réalisable que pour des familles qui en ont les moyens..
Cette proposition est en partie en forme, et pourrait avoir comme titre générique « Ecole itinérante en Famille », ou « J’apprends en m’amusant » ou “Excursion pour les petits et les Grands »

J’ai reçu beaucoup d’encouragements mais pas je n’ai pas de piste pour la partie financement des familles, aussi je ne crois pas que ce projet sois réalisable à moins que quelqu’un lise ce message et me détrompe sur l’avenir de ce projet.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement