logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/681596/au-mas-dieu-en-dehors-de-lecologie-point-de-salut/

DÉVELOPPEMENT DURABLE
Au Mas Dieu, en dehors de l’écologie, point de salut
Véronique Duvivier | France | Innovations et Territoires | Publié le 10/06/2020 | Mis à jour le 03/06/2020

Poumon vert à proximité de Montpellier, le Mas Dieu est géré de manière à préserver et renforcer son caractère écologique.Cet espace est piloté par une structure d’initiative pour l’aménagement et le développement de l’écosite, dont sont membres quatre communes.Toits photovoltaïques, élevage et restauration bios… l’écosite est dédié à des activités visant à protéger l’environnement. Il est soumis à des règles.

La création de l’écosite du Mas Dieu est l’aboutissement d’une longue bataille pour préserver un poumon vert à l’ouest de Montpellier. « Le pastoralisme, pratiqué depuis des générations sur ces terres, a permis d’entretenir des paysages de garrigue très ouverts, ce qui est très rare », explique Jean-Paul Salasse, ancien directeur des Ecologistes de l’Euzière, qui a conduit une étude naturaliste sur ce territoire, dont la plus grande partie se trouve dans un site Natura 2000 (garrigues et montagnes de la Moure et d’Aumelas). « La flore et la faune y sont d’une richesse remarquable. »

Pour les protéger contre un projet de décharge, puis de la convoitise des investisseurs, la Safer a acquis 562 hectares, puis en a rétrocédé 140 aux communes concernées (Montarnaud, Murviel-lès-Montpellier, Saint-Georges-d’Orques, Saint-Paul-et-Valmalle), 260 au département de l’Hérault et à des agriculteurs, qui ont planté vignes et oliviers. Désireuses d’en partager la gestion et d’y associer des partenaires, les quatre communes ont fondé, en 2005, un syndicat mixte ouvert : la Siade du Mas Dieu avec la CCI de Montpellier, rejoints fin 2018 par la région Occitanie.

Objectif ...

CHIFFRES CLES

  • 48 hectares : c’est la surface de la zone constructible de l’écosite du Mas Dieu. Située sur la commune de Montarnaud, elle est soumise à des règles strictes, inscrites dans le PLU, dans un espace de 140 hectares dont l’aménagement et le développement sont confiés à la Siade.


POUR ALLER PLUS LOIN