Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Tribune] Simplification

Un droit administratif nouveau pour réussir l’après-crise – Alain Lambert

Publié le 28/05/2020 • Par Auteur associé • dans : Actu juridique, France, Tribune

LAMBERT-Alain
GAUTIER Stephane
Pour Alain Lambert, président du Conseil national d'évaluation des normes (CNEN), le légalisme extrême qui s’est imposé entrave l’action publique par des normes trop nombreuses. Dans une tribune, il énumère les règles qui devraient, selon lui, s'imposer à toutes les normes s’appliquant aux collectivités territoriales.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Alain Lambert

Président du Conseil national d'évaluation des normes (CNEN)

Le fonctionnement administratif actuel de la France est incompatible avec le redressement nécessaire pour faire face aux conséquences multiples engendrées par la pandémie du Covid-19.

Le positivisme juridique dominant de notre élite doit cesser de considérer les valeurs comme une divagation irrationnelle. Son obsession de vouloir les traduire dans un corps de règles où la forme prime le fond les dénature. Elle conduit à une dérive étatiste et au désenchantement des citoyens pour la devise de notre République. Sous l’empire d’un parlement rationalisé, bâillonné par le fait majoritaire, l’exécutif, sans contrainte ni contrôle, en est venu à perdre la maîtrise de la production normative de son système technocratique. Le droit bureaucratique édicté semblant étranger ou indifférent aux ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un droit administratif nouveau pour réussir l’après-crise – Alain Lambert

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement