logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/680817/une-cite-dortoir-metamorphosee-par-un-ecoquartier-2-0-en-coeur-de-ville/

AMÉNAGEMENT URBAIN
Une cité-dortoir métamorphosée par un écoquartier 2.0 en cœur de ville
Nathalie Da Cruz | France | Innovations et Territoires | Régions | Publié le 05/06/2020 | Mis à jour le 28/05/2020

Située entre Saint-Denis, le chef-lieu de La Réunion, et Le Port, La Possession a longtemps été une ville-dortoir, sans centralité, avec une friche agricole. La Possession connaît un boom démographique et gagne 1 000 habitants chaque année. La mixité sociale est prise en compte dans chaque îlot d’habitations. L’écoquartier Cœur de ville est en développement depuis 2014. La ville s’appuie sur ses partenaires publics et privés pour en assurer la maîtrise foncière.

L’écoquartier Cœur de ville, truffé de végétation luxuriante, est traversé par un long mail piétonnier, baptisé « promenade des banians », sur la suggestion des habitants de La Possession. Les banians, ces grands arbres tropicaux à longues lianes, et les hauts palmiers y sont nombreux : « Un tiers des espaces de l’écoquartier est planté en pleine terre. Au total, 80 000 plantations ont été réalisées », énonce Myriam Hamon, ancienne chargée d’innovations à la ville, qui a suivi le projet de près jusqu’à la fin de l’année dernière. Des jardins partagés ont aussi été inaugurés en août 2019.

Le premier coup de pioche a été donné en 2016. Et dès l’année suivante, les premiers aménagements de voirie ont été réalisés, ainsi que 30 logements. En 2019, ce sont 350 logements qui ont été livrés et qui sont déjà occupés dans le « cœur de ville » de La Possession. Des travaux menés tambour battant, pour répondre au boom démographique que connaît la ville, puisqu’elle gagne 1 000 habitants chaque année. Sur l’île de La Réunion, où la maison individuelle est très répandue, l’apparition d’immeubles de sept étages en a étonné plus d’un…
Le lieu est méconnaissable par rapport à ce qu’il était il y a dix ans. « Pendant longtemps, le centre de La Possession, ville-dortoir au départ, s’est résumé à une friche agricole le long de la rue principale », se souvient Estelle Techer, directrice de projet « cœur de ville » à la Semader, la société d’économie mixte qui est à la fois aménageur et ...

CHIFFRES CLES

  • Partenaires : Immobilière cœur de ville (ICV), regroupant la Semader, le groupe Opale Alsei et le groupe industriel Chatel.
  • Budget : 56 M € sur la période 2012-2026.
  • Population : 5 500 habitants vivront dans l’écoquartier Cœur de ville à La Possession en 2024.


POUR ALLER PLUS LOIN