Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Social

Protection de l’enfance : le déconfinement plus complexe que le confinement

Publié le 20/05/2020 • Par Rouja Lazarova • dans : France

autisme-enfant
Photographee.eu / AdobeStock
Les départements et les professionnels du secteur affrontent la reprise de l’école pour les enfants placés et des droits de visite de leurs parents, avec les risques sanitaires que cela comporte. Ils doivent se conformer à des protocoles sanitaires lourds et rassurer les éducateurs et les assistants familiaux qui craignent un regain de la circulation du virus.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Il y a eu un manque d’anticipation du déconfinement dans la protection de l’enfance puisque la doctrine de la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) n’a été publiée que le dimanche 10 mai », estime Nathalie Arnoux, directrice de l’enfance et de la petite enfance au conseil départemental du Gard (745 700 habitants). Et d’ajouter : « le déconfinement sera plus compliqué à organiser que le confinement ». Même appréhension du côté des professionnels. Olivier Duplan, directeur de la Maison d’enfants à caractère social (MECS) des Apprentis d’Auteuil à Saumur, accueillant des enfants placés de l’Aide sociale à l’enfance (ASE) du département Maine-et-Loire (815 300 habitants), illustre : « Avec le confinement, les droits de visite et d’hébergement des parents ont ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Protection de l’enfance : le déconfinement plus complexe que le confinement

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement