logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/679626/les-recettes-du-senat-pour-muscler-les-politiques-culturelles/

POLITIQUES CULTURELLES
Les recettes du Sénat pour muscler les politiques culturelles
Hélène Girard | Actualité Culture | Documents utiles | France | Publié le 19/05/2020

Dans un rapport publié le 12 mai, le Sénat pose des jalons pour faire évoluer la structuration des politiques culturelles territoriales. Des préconisations avancées alors que se profile à l’horizon une nouvelle phase de décentralisation-déconcentration-différenciation, dans le cadre d’un projet de loi dit « 3D ».

Sénat 3 [1]

La commission de la culture, de l’éducation et de la communication du Sénat a publié le 12 mai le rapport de sa mission d’information sur « Les nouveaux territoires de la culture [2] », rédigé par Antoine Karam (Guyane, apparenté socialiste) et Sonia de la Provôté (Calvados, Union centriste).

Un travail discuté en réunion… le 16 décembre 2019, en plein débat [3] sur le futur projet de loi sur la décentralisation, la déconcentration et la différenciation (dit « 3D ») battait alors son plein. Aujourd’hui, l’attention s’est déportée sur l’évolution des politiques culturelles pour sortir de la crise post-covid-19. Contexte qui donne encore plus d’acuité aux interrogations sur la relance des politiques culturelles.

Forces et faiblesses de la compétence partagée

L’intitulé un peu vague des « nouveaux territoires de la culture » se réfère en fait à la structuration des politiques culturelles, dont les sénateurs estiment que l’articulation manque de limpidité. Et les sénateurs de pointer la compétence partagée, qui, si elle a de réels avantages (souplesse d’adaptation aux spécificités des territoires et des champs culturels, moindre fragilité en cas de défaillance d’une collectivité…),  a, aussi, selon les sénateurs, d’importants inconvénients :

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN