logo
DOSSIER : Les responsables des services techniques au coeur de la crise sanitaire
Dossier publié à l'adresse https://www.lagazettedescommunes.com/679517/les-equipes-se-sont-pris-en-main/

CORONAVIRUS
« Les équipes se sont pris en main »
Cyrille Pac | A la une | Actu ingénierie publique | Publié le 19/05/2020

Cette semaine encore, Techni.Cités vous propose des témoignages d’ingénieurs des collectivités, qui sont sur le terrain pour organiser la continuité des services dans les collectivités. Directeur de service technique, d’un syndicat d’eau, de déchet, de voirie, d’espaces verts, animateur de cellule de crise ont répondu présent pour raconter leur quotidien par temps de crise. Aujourd’hui, première semaine de déconfinement officiel avec Pascal Petit, directeur technique de Roannaise de l’eau.

DSC_0058« Cela fait deux semaines que nous avons repris une activité normale, en particulier toutes nos équipes de terrain. Nous avons aménagé les bureaux de nos deux sites avec des façades en plexiglas et du marquage au sol pour respecter la distanciation sociale. Nous avons travaillé à toutes ces règles sanitaires avec les délégués syndicaux.

Nous avons également modifié les horaires de travail pour éviter que trop de personnes se croisent dans les vestiaires. Nous avons même opté pour la journée continue pour une de ces équipes, ce qui règle le problème de la pause déjeuner. Une des équipes travaille de 7h30 à 14h et une autre de 9h à 17h. Dans les chantiers, on n’autorise pas plus de deux personnes par tranchée. En ce qui concerne les horaires, ce n’est pas nouveau pour nous, puisque nous adoptons déjà la journée continue en période de canicule pour que les agents ne travaillent pas trop sous forte chaleur. Dans les bureaux, ceux qui peuvent revenir l’ont fait progressivement afin de commencer à appréhender les différents changements.

« Cela nous a ouvert les yeux sur le télétravail »

Le bilan de cette expérience ? Pour commencer, on a eu la chance de ne pas avoir rencontré de problème majeur. Mais je pense que nous aurions su faire face… Que ce soit avec du personnel confiné ou en télétravail, on a assuré le service. On a cependant fait moins de travail de fond, moins de préventif et il y a eu moins d’échanges au quotidien. Pour autant, cela nous a ouvert les yeux sur le télétravail, notamment pour les équipes administratives ou les managers. Le travail se fait sans problèmes grâce aux visioconférences, de bons outils informatiques. Cela donne aussi plus d’autonomie, il y a moins de pilotage management. Les équipes se sont pris en main, notamment les chefs des différents pôles qui anticipaient et prenaient les décisions directement. Paradoxalement, il y a eu aussi moins de cloisonnement entre les services, plus de partages, plus de besoin de travailler ensemble car on ne partageait plus les mêmes locaux. Nous allons débriefer cette expérience. Cela nous interpelle sur l’organisation du travail. On devrait partir sur de nouvelles bases. »

POUR ALLER PLUS LOIN