Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Environnement

Modification de la nomenclature des installations classées pour la protection de l’environnement

Publié le 14/05/2020 • Par Gabriel Zignani • dans : Textes officiels, TO parus au JO

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Un décret du 12 mai introduit le régime de l’enregistrement pour les rubriques 2915, 2930 et 2940 de la nomenclature des installations classées pour la protection de l’environnement.

La colonne A de l’annexe à l’article R. 511-9 du code de l’environnement est modifiée conformément au tableau suivant :

  • Désignation de la rubrique A, E, D, C
    (1)
    Rayon
    (2)
    2915 Chauffage (procédés de) utilisant comme fluide caloporteur des corps organiques combustibles.
    1. Lorsque la température d’utilisation est égale ou supérieure au point éclair des fluides, la quantité totale de fluides présente dans l’installation (mesurée à 25 °C) étant :
    a) Supérieure à 1 000 l E
    b) Supérieure à 100 l, mais inférieure ou égale à 1 000 l D
    2. Lorsque la température d’utilisation est inférieure au point éclair des fluides, la quantité totale de fluides présente dans l’installation (mesurée à 25 °C) étant supérieure à 250 l D
    2930 Ateliers de réparation et d’entretien de véhicules et engins à moteur, y compris les activités de carrosserie et de tôlerie.
    1. Réparation et entretien de véhicules et engins à moteur, la surface de l’atelier étant :
    a) Supérieure à 5 000 m2 E
    b) Supérieure à 2 000 m2, mais inférieure ou égale à 5 000 m2 DC
    2. Vernis, peinture, apprêt (application, cuisson, séchage de) sur véhicules et engins à moteur, la quantité maximale de produits susceptible d’être utilisée étant :
    a) Supérieure à 100 kg/j
    E
    b) Supérieure à 10 kg/j, mais inférieure ou égale à 100 kg/j DC
    2940 Vernis, peinture, apprêt, colle, enduit, etc. (application, revêtement, laquage, stratification, imprégnation, cuisson, séchage de) sur support quelconque à l’exclusion des installations dont les activités sont classées au titre des rubriques 2330, 2345, 2351, 2360, 2415, 2445, 2450, 2564, 2661, 2930, 3450, 3610, 3670, 3700 ou 4801.
    1. Lorsque les produits mis en œuvre sont à base de liquides et lorsque l’application est faite par un procédé « au trempé » (y compris l’électrophorèse), la quantité maximale de produits susceptible d’être présente dans l’installation étant :
    a) Supérieure à 1 000 l E
    b) Supérieure à 100 l, mais inférieure ou égale à 1 000 l DC
    2. Lorsque l’application est faite par tout procédé autre que le « trempé » (pulvérisation, enduction, autres procédés), la quantité maximale de produits susceptible d’être mise en œuvre étant :
    a) Supérieure à 100 kg/j
    E
    b) Supérieure à 10 kg/j, mais inférieure ou égale à 100 kg/j DC
    3. Lorsque les produits mis en œuvre sont des poudres à base de résines organiques, la quantité maximale de produits susceptible d’être mise en œuvre étant :
    a) Supérieure à 200 kg/j
    E
    b) Supérieure à 20 kg/j, mais inférieure ou égale à 200 kg/j DC
    Nota. – Le régime de classement est déterminé par rapport à la quantité de produits mise en œuvre dans l’installation en tenant compte des coefficients ci-après. Les quantités de produits à base de liquides inflammables à mention de danger H224, H225 ou H226 ou de liquides halogénés, dénommées A, sont affectées d’un coefficient 1. Les quantités de produits à base de liquides de point éclair compris entre 60 °C et 93 °C ou contenant moins de 10 % de solvants organiques au moment de l’emploi, dénommées B, sont affectées d’un coefficient 1/2. Si plusieurs produits de catégories différentes sont utilisés, la quantité Q retenue pour le classement sera égale à : Q=A+B/2.
    (1) A : autorisation, E : enregistrement, D : déclaration, C : soumis au contrôle périodique prévu par l’article L. 512-11 du code de l’environnement.
    (2) Rayon d’affichage en kilomètres.

Domaines juridiques

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Collectivités : comment aider les entreprises en cette période de crise

de La Gazette des communes

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Modification de la nomenclature des installations classées pour la protection de l’environnement

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement