Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Crise sanitaire

Déconfinement : que vont devenir les personnes hébergées temporairement ?

Publié le 14/05/2020 • Par Rouja Lazarova • dans : Actu expert santé social, France

SDF-pauvrete-sans-abri-UNE
jean-louis Zimmermann / Flickr CC
Alors que le gouvernement a réalisé un effort sans précédent pendant le confinement pour héberger des personnes à la rue, et que la trêve hivernale a été prolongée jusqu’au 10 juillet, les acteurs associatifs s’inquiètent sur l’après. Ils appellent à réactiver la chaîne de la sortie de l’hébergement vers le logement, ce qui implique une mobilisation de l’Etat, des collectivités, des bailleurs sociaux et privés.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« Nous avons assisté à un engagement assez fort du ministre du logement pour réduire le nombre de personnes à la rue », concède Florent Gueguen, directeur général de la Fédération des acteurs de la solidarité (FAS). En effet, depuis le début du confinement, le gouvernement a mobilisé 21 000 places d’hébergements supplémentaires (dont 11 400 de nuitées d’hôtel) portant ainsi à 178 500 le nombre de places dans le parc d’hébergement.

Cependant, que vont devenir ces personnes hébergées temporairement ? Pour l’instant, selon la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS), la doctrine de l’Etat consiste à éviter les remises à la rue. La trêve hivernale a été prolongée d’abord jusqu’au 31 mai, puis jusqu’au 10 juillet. « Ce sont des sauts de puce. Nous demandons à ce qu’elle couvre l’intégralité de l’année 2020 », revendique Florent Gueguen.

Réactiver la sortie vers le logement

Selon les professionnels du secteur, il faut d’ores et déjà se mobiliser pour loger les personnes hébergées dans le cadre de la crise du Covid 19. « Pendant le confinement, les sorties de l’hébergement vers le logement se sont arrêtées. Les commissions d’attribution ne fonctionnaient plus. Réactiver la chaîne est un

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Acteurs publics, comment optimiser vos dépenses informatiques grâce au cloud ?

de Capgemini

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Déconfinement : que vont devenir les personnes hébergées temporairement ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement