Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Petite enfance

Un Guide de déconfinement pour l’accueil des jeunes enfants

Publié le 13/05/2020 • Par Catherine Maisonneuve • dans : Documents utiles, France

crèche
Flickr CC by mediathequequimperle
Le Gouvernement a transmis à l’ensemble du secteur de la petite enfance un protocole détaillant les mesures adaptées pour la réouverture des crèches et l’exercice de l’ensemble des professionnels de la petite enfance.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’ensemble des établissements d’accueil du jeune enfant (EAJE) ont pu rouvrir le 11 mai et l’ensemble des professionnels de la petite enfance reprendre leur activité.

Le gouvernement leur a transmis le week-end dernier un « Guide Modes d’accueil du jeune enfant » avec des recommandations sur l’organisation de l’accueil, sur les gestes à observer et les consignes d’hygiène à respecter. « Chaque ligne de ce protocole a été discutée avec les organisations d’assistants maternels, les fédérations des crèches et les associations d’élus pour qu’elles puissent être mise en place de façon réaliste » a indiqué Christelle Dubos, secrétaire d’État auprès du ministre des Solidarités et de la Santé.

Elisabeth Laithier adjointe au maire de Nancy et co-présidente du groupe de travail « Petite enfance » de l’Association des maires de France (AMF), le confirme, les communes ont été étroitement associées à la rédaction de ce protocole : « nous avons sondé en amont nos élus petite enfance pour étayer nos arguments, par exemple, sur le nombre d’enfants à accueillir. L’hésitation était entre 10 et 15. L’arbitrage du ministère a été 10, comme nous le souhaitions ». Effectivement, depuis le 11 mai, l’accueil des enfants est organisé par groupe de 10 enfants en veillant à ce que chaque groupe ne se rencontre pas.

Toujours après consultation des parties prenantes, le gouvernement a déterminé quels enfants étaient prioritaires mais en précisant que les gestionnaires des crèches et les assistantes maternelles étaient « les seuls décisionnaires de l’accueil » :

  • enfants des personnels en première ligne, comme cela a été le cas pendant tout le confinement ;
  • enfants des enseignants ;
  • enfants de parents isolés et de familles monoparentales ;
  • enfants dont les parents travaillent tous les deux et ne peuvent pas télé-travailler.

Moins d’enfants que prévu

Les professionnels de la petite enfance devront porter un masque « grand public » pour s’occuper des enfants, dès lors que la distance physique d’un mètre ne peut être respectée. Les gestionnaires de crèche sont chargés de leur équipement. Chaque commune, au-delà de l’approvisionnement en masques des établissements dont elle est gestionnaire ou qui lui sont liés par une délégation de service public ou un marché public, soutient les établissements en difficultés pour leur approvisionnement en masques, le cas échéant à titre temporaire

« A Nancy nous avons préparé la réouverture en bénéficiant de l’expérience de notre crèche Osiris qui a accueilli les enfants prioritaires pendant le confinement, commente Elisabeth Laithier. Il ne faut pas oublier que les professionnelles petite enfance sont rodées aux mesures d’hygiène ». Nancy gère 10 EAJE pour 1500 enfants. Comme partout en France, les enfants ont été moins nombreux que prévus à y faire leur retour les deux premiers jours. « Plusieurs parents nous ont prévenus, explique l’élue : ils conserveront jusqu’en septembre la solution de garde qu’ils ont trouvée pendant le confinement, ou bien restent à la maison pour les garder en même temps que les plus grands qui ne sont pas prioritaires pour l’école ».

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Un Guide de déconfinement pour l’accueil des jeunes enfants

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement