Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement

De la station balnéaire à la « vraie » ville

Publié le 12/05/2020 • Par Agnès Fernandez • dans : France, Innovations et Territoires, Régions

La Grande-Motte
A. Tauzin / Adobestock
Les six stations balnéaires construites par la mission "Racine" entre 1963 et 1983 ont besoin de s'adapter à une population croissante. Les logements conçus pour un usage estival sont désormais occupés par des habitants à l'année. Les élus doivent faire face à une population vieillissante et attirer des familles.Le but est de renouveler l'offre de logements et de services, de développer les circulations douces, et de traiter les problèmes de sécheresse et de risques de submersion.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

C’était une autre époque. La côte languedocienne était un cordon littoral de sable et de marais enchâssé entre la mer Méditerranée et les étangs, peuplée de moustiques, d’oiseaux et d’une poignée d’agriculteurs. Les congés payés se développaient parallèlement au tourisme, mais les vacanciers délaissaient les plages de France pour celles d’Espagne. Afin de les fixer dans l’Hexagone, le Général de Gaulle décide de donner à cette région inhospitalière un nouvel avenir touristique. Un plan d’aménagement d’ensemble sur 180 kilomètres de littoral entre la Camargue et les Pyrénées, organise sept « unités touristiques », séparées par des espaces naturels protégés, pour accueillir un million de futurs estivants : La Grande-Motte et Le Cap d’Agde dans l’Hérault, Gruissan et Port Leucate dans l’Aude, Port Barcarès et Saint-Cyprien dans les Pyrénées-Orientales et Port Camargue dans le Gard.

Le 18 juin 1963 naît la mission interministérielle pour l’aménagement du littoral du Bas-Languedoc et du Roussillon, présidée par Pierre Racine, conseiller d’Etat. Entre 1964 et 1965, la mission « Racine » achète 2 820 hectares de terrains, assainis, consolidés et rehaussés afin d’y bâtir des villes nouvelles balnéaires. Le projet « un anneau, un logement » prend forme sous le crayon d’architectes « modernes ». Cinquante ans plus tard, ces stations balnéaires sont de véritables villes, de plus en plus habitées à ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Régions

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

De la station balnéaire à la « vraie » ville

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement