Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Déconfinement

Biodiversité : après la crise, quelle évolution pour les espaces verts ?

Publié le 07/05/2020 • Par Hélène Huteau • dans : France

espaces-verts3
D.R.
Comment les collectivités ont-elles adapté leur gestion pendant le confinement ? Quelles sont leurs priorités pour le déconfinement ? L’enquête menée par Plante & Cité montre que ce temps d’arrêt laissé à la nature pourrait accélérer le changement des pratiques en faveur de la biodiversité.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les activités d’entretien et de travaux dans les espaces verts subissent globalement une inflexion depuis le confinement. Du 14 au 21 avril, 829 collectivités de toutes tailles (dont 94% de communes) ont répondu à l’enquête de l’association professionnelle Plante & Cité, sur tout le territoire national (sauf Corse) sur leur gestion pendant le confinement et celle projetée après le déconfinement.

Les activités ayant été maintenues, même de façon minimale, sont par ordre décroissant : le ramassage des déchets, l’arrosage, les achats et marchés, la gestion des strates herbacées, et le désherbage. Les espaces priorisés sont les cimetières, puis les abords de voirie et ronds-points. Les terrains de sport communaux ne viennent qu’ensuite, les délais de reprise des pratiques laissant aux communes le temps d’agir. Les centres de production horticoles ont majoritairement été maintenus, même à minima.

Proportionnellement plus d’agents sur le terrain dans les petites communes

Le maintien des agents sur le terrain a été hétérogène. Le quart des répondants a maintenu moins de 10% des effectifs sur le terrain. Un autre quart en a maintenu plus de 50%. « Il semble que plus la collectivité est petite, plus la proportion d’agents présents sur le terrain est élevée » analyse Caroline Gutleben, directrice de Plante & Cité. Plus de 50% des répondants déclarent qu’une minorité des entreprises prestataires a maintenu ses activités. Beaucoup de collectivités ont

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Biodiversité : après la crise, quelle évolution pour les espaces verts ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement