Mobilité

Le transport scolaire prêt à redémarrer en Auvergne-Rhône-Alpes

| Mis à jour le 18/05/2020
Par • Club : Club Techni.Cités

© Eleonore Horiot/AdobeStock

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes a présenté ce mercredi 6 mai les conditions de reprise des transports scolaires. Le redémarrage est prévu pour le 12 mai et les mesures sanitaires ont été présentées comme la grande priorité.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

cet article fait partie du dossier

Déconfinement : libérées, délivrées (et masquées), les collectivités !

« On ne pense qu’à la sécurité des enfants », a martelé Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, mercredi, lors d’une conférence de presse organisée pour présenter les conditions de reprise des transports scolaires. Mardi 12 mai (la date officielle du 11 mai étant réservée à la pré-rentrée des enseignants), les quelque 1000 lignes gérées par la région reprendront donc du service sur l’ensemble du territoire (hors agglomérations et métropole lyonnaise), ce qui correspond à environ 1000 à 1200 véhicules. « Sans attendre de savoir si tous les maires autoriseront la réouverture des écoles, nous avons fait le choix d’assurer le service, a également souligné Laurent Wauquiez. Nous savons bien qu’on pourrait, sur certaines lignes, n’avoir que quatre enfants par exemple ».

Un siège sur deux

Pour organiser les conditions de la reprise, la région affirme s’être appuyée sur les opérateurs et la Fédération nationale des transports de voyageurs. Plusieurs mesures ont ainsi été annoncées :

  • Neutralisation d’une place sur deux dans chaque car pour assurer la distanciation sociale,
  • Désinfection des véhicules chaque jour,
  • Distribution d’un masque pour chaque enfant de plus de 6 ans qui monte dans le car,
  • Présence d’un accompagnateur en plus du chauffeur pour s’assurer que les mesures sanitaires sont respectées.

Si la région assure prendre à sa charge l’ensemble des mesures sanitaires, il est demandé aux quelque 200 opérateurs concernés d’embaucher eux-mêmes les accompagnateurs. « Nous n’avons aucune crainte pour la première semaine, assure Laurent Wauquiez, car les petites classes ne représentent que 30% des voyageurs. Les  lycées restant fermés, on ne devrait pas avoir de problème pour intégrer les collégiens la semaine suivante. On fera un point pour évaluer les besoins avant la reprise de ceux-ci ».

S’il loue la qualité des échanges avec les opérateurs, le président de région a également souligné les mesures de soutien apportées à ces entreprises : indemnisation à hauteur de 80% de ce que la région devait verser au début de la crise et avance sur les trois prochains mois pour leur donner un peu de trésorerie.

Dossier
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP