Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement numérique

« Les opérateurs ont pris des engagements et il faudra bien juger de leur respect » – Sébastien Soriano

Publié le 30/04/2020 • Par Alexandre Léchenet Romain Mazon • dans : actus experts technique, Dossiers du Club Techni.Cités, France

Chantier épissurage fibre optique
Avicca
Sébastien Soriano, le président de l'Arcep, évoque la crise sanitaire et ses conséquences pour le déploiement de la fibre et rappelle aux opérateurs leurs engagements concernant le mobile dans une interview à la Gazette des communes que nous publions en deux volet.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Cet article fait partie du dossier

Le très haut-débit prend son temps pour arriver
EN PARTENARIAT AVEC sponsor du dossier « Les opérateurs ont pris des engagements et il faudra bien juger de leur respect » – Sébastien Soriano

Au début du mois d’avril s’est tenu le rendez-vous Territoires connectés de l’Arcep, dans une version «visio-conférence» imposée par la crise sanitaire. L’Arcep a profité de cet événement pour dévoiler quelques nouveaux outils et répondre aux inquiétudes des élus et agents territoriaux sur l’aménagement numérique.

Nous revenons dessus avec Sébastien Soriano, président de l’Arcep, ainsi que sur les conséquences de la crise sur l’aménagement numérique du territoire dans la première partie d’une longue interview. Il reviendra, dans une seconde partie que nous publierons lundi 4 mai, sur le développement de la 5G et l’empreinte environnementale du numérique.

La période actuelle, entre télétravail, école à la maison et loisirs numériques a montré l’importance d’un débit important sur l’ensemble du territoire. Où en est-on du plan Très Haut Débit (THD) ? Infranum, qui réunit les professionnels de la filière, propose de revoir l’objectif de la fibre à 100%, qu’en pensez-vous ?

Sébastien Soriano

Sébastien Soriano

Ce qu’il y a de sûr, c’est que la crise a montré avec beaucoup d’acuité la profondeur des fractures numériques. Qu’elles soient territoriales, sociales ou d’usages. Des enseignants ont perdu un tiers de leur classe en passant au numérique ; des personnes âgées étaient déconnectées du monde extérieur. A l’intérieur de ces fractures, il faut faire attention à un effet d’optique : la crise met l’accent sur l’internet fixe, mais il ne faut pas oublier le mobile.

Faut-il aller à 100% de fibre ? C’est une direction qui nous paraît pertinente, et nous serons prêts à accompagner le gouvernement s’il veut étendre le plan France THD. Nous avions déjà rendu un avis dans ce sens dans une réponse à un rapport de la Cour des Comptes fin 2016 sur le plan France THD : il est possible d’aller jusqu’au bout.
Il y a évidemment une crainte d’avoir des coûts très élevés dans les territoires les plus ruraux, mais il faut aussi penser à l’outil industriel, qui a sa courbe d’apprentissage. Celui que le plan a permis de mettre en place est très efficace, puisqu’il a produit 4,8 millions de lignes en 2019. Maintenant qu’il est en place, il peut y avoir une logique de le faire aller jusqu’au bout. C’est une question de temps et d’écosystème, pas seulement d’argent.

Est-ce qu’il y a des obstacles au niveau réglementaire ? Quel serait le surcoût ?

Aujourd’hui, il n’y a pas d’obstacle au niveau réglementaire. Ce qu’il faudrait principalement, ce sont

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Techni.Cités

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article fait partie du Dossier

Le très haut-débit prend son temps pour arriver

Sommaire du dossier

  1. Menaces sur l’économie des réseaux d’initiative publique
  2. [Data] Un déploiement de la fibre à petits pas
  3. « Les opérateurs ont pris des engagements et il faudra bien juger de leur respect » – Sébastien Soriano
  4. Télécoms : quel avenir pour les réseaux de première génération ?
  5. Communications électroniques : le déploiement des réseaux à très haut débit
  6. Déployer la 4G là où la fibre s’arrête
  7. « Le gouvernement a une vision financière et non politique du THD »
  8. « On peut utiliser le marché pour faire de l’aménagement numérique » – Sébastien Soriano
  9. La Vendée mise sur le THD radio
  10. En cartes et en graphiques : comment avance la couverture mobile en 4G en France ? (1/2)
  11. En cartes et en graphiques : comment avance la couverture mobile en 4G en France ? (2/2)
  12. Numérique : le new deal proposé par l’Etat aux collectivités et aux opérateurs
  13. Territoires ruraux : la République déconnectée
  14. Quel modèle économique pour le méga-contrat de Mégalis pour fibrer la Bretagne
  15. Téléphonie mobile : « C’est l’intelligence des territoires qui va être au pouvoir »
  16. En attendant la fibre, le très haut-débit radio s’invite dans 30 000 foyers
  17. Avec Datamobile, les pylônes poussent en zone rurale et la 4 G devient une réalité
  18. En Paca, le déploiement du très haut-débit dans la tourmente
  19. Dans le Gers, le pari gagné d’un bon débit partout et pour tous
  20. Très haut-débit : les bons comptes du réseau d’initiative publique du Grand-Est
  21. Le très haut-débit radio à la rescousse des habitations et entreprises isolées
  22. Le wifi public séduit les territoires ruraux
  23. Cyril Luneau (Orange) : « L’expertise digitale est remontée à l’interco »
  24. Cour des comptes : « Il manque 15 milliards pour financer le plan France Très Haut Débit »
  25. « La couverture du territoire est notre priorité numéro un » – Sébastien Soriano
  26. Réseaux d’initiative publique : l’appel aux opérateurs
  27. Internet par les réseaux radio en attendant la fibre optique ?
  28. Très haut-débit : le RIP alsacien est financé à 64% par le privé
  29. L’entretien des réseaux de téléphonie en sous-investissement chronique
  30. Comment accompagner le « Cuivrexit » et passer à la fibre optique ?
  31. Plan France Très Haut Débit : Numéricâble-SFR chamboule la zone d’initiative privée
  32. Zones blanches : ces territoires encore éloignés du « vrai » haut débit fixe
  33. Le Plan France Très Haut Débit, un colosse aux pieds d’argile
  34. En Eure-et-Loir, le Lab28 veut optimiser l’utilisation de la fibre optique
  35. Les sénateurs plaident pour la rentabilité des réseaux d’initiative publique
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Covid : nouveaux enjeux, nouvelles mobilités

de La Rédaction de la Gazette des communes avec le soutien de la MNT

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Les opérateurs ont pris des engagements et il faudra bien juger de leur respect » – Sébastien Soriano

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement