Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Déconfinement

Déconfinement : les départements où le virus circule le moins

Publié le 28/04/2020 • Par Alexandre Léchenet • dans : France

Capture(3)
D.R.
Le déconfinement sera plus ou moins large en fonction de la situation dans les départements, a annoncé le Premier ministre. Si les indicateurs officiels ne sont pas encore connus, les chiffres hospitaliers donnent une idée des départements où le virus circule le moins.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Lors de la présentation des premières mesures pour l’assouplissement du confinement, le 28 avril, devant l’Assemblée nationale, Edouard Philippe, le Premier ministre, a rappelé tout d’abord que l’épidémie était loin d’être terminée, même si sa progression se ralentissait. Près de 27 500 personnes étaient encore hospitalisées des suites du Covid-19, et 4 300 étaient en réanimation. Mais ces chiffres nationaux cachent des situations assez différentes d’un département à un autre.

C’est pourquoi, a dit Edouard Philippe au perchoir : «Nous allons procéder progressivement et en différenciant en fonction des territoires.»

Ainsi, l’ouverture des parcs et jardins publics, ne pourra se faire «que dans les départements où le virus ne circule pas de façon active» a-t-il illustré. Ce ne sont également que ces départements qui seront concernés par l’ouverture des collèges mi-mai, en commençant par les 6e et 5e.

Trois indicateurs

Pour mesurer l’évolution de l’épidémie par département, «la direction générale de la santé et Santé Publique France ont établi trois ensembles de critères permettant d’identifier les départements où le déconfinement doit prendre une forme plus stricte : soit que le taux de cas nouveaux dans la population sur une période de 7 jours reste élevé, ce qui montrerait que la circulation du virus reste active ; soit que les capacités hospitalières régionales en réanimation restent tendues ; soit que le système local de tests et de détection des cas contacts ne soit pas suffisamment prêt.»

Le déconfinement de chaque département le 11 mai dépendra donc de sa situation vis-à-vis de ces indicateurs le 8 mai.

Dans les bilans diffusés jusqu’à maintenant par Santé Publique France, seuls les chiffres d’hospitalisations de personnes contaminées et celui des personnes placées en réanimation sont connus. Ils ne permettent donc pas encore de se faire une idée des départements qui seront concernés, ou non, par un déconfinement plus large.

57 départements moins touchés

Le 28 avril, 57 départements connaissaient à la fois une baisse du nombre de personnes hospitalisées et un nombre de personnes en réanimation correspondant aux capacités en 2018. Ces chiffres du nombre de lits de réanimation sont les plus récents existants avant la crise. Depuis, de nombreux lits ont été créés dans toute la France.

Le point d’attention pour les départements se trouve également dans la constitution des «brigades chargées de remonter la liste des cas contacts, de les appeler, de les inviter à se faire tester.» Celles-ci seront composées de professionnels de santé, mais également, de salariés de l’Assurance maladie, ou encore des personnels des mairies, des CCAS ou des départements.

La question de la bonne couverture de chaque département en professionnels de santé sera donc importante. Or, certains départements peuvent être assez mal dotés en professionnels de santé, quand bien même ils ne connaitraient pas une forte diffusion du virus .

 

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Déconfinement : les départements où le virus circule le moins

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement