Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Crise sanitaire

Les collectivités préparent une relance sous contrainte

Publié le 27/04/2020 • Par Romain Gaspar • dans : A la une, A la Une finances, Actu experts finances, France

Présentation KPMG PLF 2020
Andrey Popov - Adobe Stock
Après l’urgence sanitaire, les collectivités s’attellent à préparer la relance. Au moment où l’exécutif prépare un troisième projet de loi de finances rectificative spécifique sur cette question, les collectivités ont bien l’intention de faire entendre leur voix dans un contexte d’incertitude sur leurs ressources.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Alors que le Premier ministre, Edouard Philippe, annoncera mardi 28 avril 2020 le plan de déconfinement, les associations d’élus locaux préparent déjà leurs propositions pour aider à la reprise de l’économie post épidémie du coronavirus. Elles ne veulent pas laisser passer leur chance de peser dans les arbitrages au moment même où le ministre de l’Action et des comptes publics, Gérald Darmanin, a annoncé au parlement qu’un « troisième projet de loi de finances rectificative serait sans doute nécessaire dans le cadre de la relance ».

Les régions misent sur la réindustrialisation

Dans son plan de relance de l’économie qualifié de « new deal industriel et environnemental » datant du 6 avril 2020, Régions de France propose de substituer des « contrats de relance » aux actuels contrats de plan ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Crise sanitaire & Collectivités : quelle solution numérique pour accompagner les plus vulnérables ?

de Hitachi Solutions

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les collectivités préparent une relance sous contrainte

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

28/04/2020 11h36

Je suis convaincu que les collectivités locales font une bonne analyse en indiquant que leurs recettes vont diminuer de manière très conséquente cette années et les deux années à venir.

Par contre, je ne partage pas leur point de vue sur la remise en cause des taxes supprimées pour les collectivités. Au contraire, alors que l’on assiste à une mondialisation des déplacements, des personnes comme des capitaux, assoir les recettes des collectivités sur des bâtiments est pour moi révolu.

Il est nécessaire de remettre en cause le principe même des taxes pour les collectivités.
Il me semble plus rigoureux de mettre en place non pas une taxe mais un impôt local pris sur la base de la capacité contributive de chacun, sur ses recettes auxquelles auront été soustraites les charges obligatoires comme les impôts directs, les loyers et les remboursements des emprunts immobiliers.
Cet impôt serait du par toute personne ou entreprise ayant un centre d’intérêt sur ce territoire. Le terme d’intérêt concerne bien entendu les sites qui vendent leurs produits par internet et qui de ce fait sont localisés on ne sait où.

Bien entendu pour assurer l’équité entre les territoires, un système de péréquation serait mis en place (sans faire appel à l’Etat) pour aider les collectivités les plus pauvres et mettre aussi un terme à la concurrence que se livrent les collectivités pour attirer le chaland!

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement