Coronavirus

« On ne pourra pas reprendre comme avant »

Par • Club : Club Techni.Cités

Pascal Petit prenant la parole (à droite sur la photo).

@C.P.

Cette semaine encore, et avant l’annonce du plan de déconfinement, Techni.Cités vous propose des témoignages d’ingénieurs des collectivités, qui sont sur le terrain pour organiser la continuité des services dans les collectivités. Aujourd’hui, Pascal Petit, directeur technique de Roannaise de l’eau, explique comment se déroule la reprise progressive de l’activité.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

cet article fait partie du dossier

Les responsables des services techniques au coeur de la crise sanitaire

« A l’approche du déconfinement officiel, nous étudions les modalités de reprise. Sur la base du volontariat, nous organisons le retour de certains agents dans nos bureaux. Deux ou trois d’entre eux, notamment, tournaient un peu en rond, devenaient stressés. Avec les services RH, nous les avons pris en considération. Pour leur retour, nous avons adopté certaines mesures, comme le marquage au sol pour conserver la distanciation sociale. Nous testons également des protections en plexiglas. Nous avons commandé et reçu du gel hydroalcoolique et des masques, ce qui rassure tout le monde. Il s’agit, là, d’une commande groupée avec d’autres collectivités.

« Reprise sur un chantier-test »

Par ailleurs, cela fait quelques semaines que certains chantiers ont repris, et notamment trois  ce lundi. Nous nous assurons que les entreprises respectent bien les consignes de l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP, lire aussi notre article). Les entreprises étaient demandeuses de reprendre leur activité. Il s’agissait, en l’occurrence, de branchements neufs chez des particuliers et de l’étanchéité d’un réservoir. D’une manière générale, on s’attend à une reprise progressive puisque les urgences ont toujours été assurées.

Nous avions déjà procédé à une reprise sur un chantier-test ces dernières semaines en établissant, avec l’entreprise concernée, un plan de sécurité adapté au Covid-19 qui doit prendre en compte tous les cas de figure. C’est essentiellement de la méthodologie. Il s’agissait d’intervenir sur un immeuble, dans un chantier indépendant et isolé qui nous a permis de nous rôder. Cela consistait en la réhabilitation du réseau d’assainissement.

La grande question des dernières semaines était celle de l’éventuelle présence du Covid-19 dans les eaux usées et de l’épandage des boues dans les stations d’épuration (lire aussi notre article). Nous nous sommes appuyés sur la récente circulaire de l’Anses en renforçant en particulier les opérations d’hygiénisation. Nous avons aussi la solution du compostage et assez de place pour stocker les boues. Je pense qu’on peut tenir un mois ainsi…

« Le télétravail fonctionne bien »

Par ailleurs, il a fallu assurer le suivi du fonctionnement des services. Comme cela a été préconisé au niveau national, nous demandons aux agents, si possible, de poser certains congés payés pendant cette période de confinement. Cela fait l’objet d’échanges par visioconférence avec les syndicats. On s’est aussi rendu compte que le télétravail fonctionnait bien dans les services support. Nous allons proposer à ceux qui le souhaitent de poursuivre. Seules deux personnes étaient concernées auparavant…

En tout cas, au vu de l’expérience vécue durant cette période, on sait qu’on ne pourra pas reprendre « comme avant ». D’autant que, dans un premier temps, il y aura encore des agents concernés par la garde d’enfants. Nous sommes aussi allés encore plus loin dans la dématérialisation des documents (transferts d’informations, partage des documents, travail en simultanée sur des éléments Excel…), ce qui a changé notre manière de travailler. On ne devrait plus imprimer autant de documents qu’avant ! »

Dossier

Les responsables des services techniques au coeur de la crise sanitaire

Au sommaire du dossier

Lire le premier article
Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Stationnement : le prix à payer

    Une étude de l'application PayByPhone a établi que Paris présentait le prix de stationnement le plus élevé de France. Le forfait post-stationnement le plus cher revient, lui, à la métropole lyonnaise. ...

  • Le Grand Narbonne expérimente l’urbanisme pluvial

    Les maires élus pour une nouvelle mandature de 6 ans seront confrontés aux enjeux de l’organisation de leur ville ou commune et de considérations environnementales. Cet été nous vous proposons de (re)lire des articles de Techni.Cités liés à ces thématiques ...

  • Règles de la voie publique et panneaux d’affichage des permis de construire

    Alors que la réglementation des panneaux sur la voie publique peut aboutir à leur interdiction, le panneau d’affichage des permis de construire présente une particularité toute singulière : il est imposé par la loi. L’objet de cette fiche est d’en ...

  • À Lille, la Fabrique des quartiers lutte contre l’habitat indigne

    Les maires élus pour une nouvelle mandature de 6 ans seront confrontés aux enjeux de l’organisation de leur ville ou commune et de considérations environnementales. Cet été nous vous proposons de (re)lire des articles de Techni.Cités liés à ces thématiques ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP