Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Spectacle vivant

Déconfinement : « N’abandonnez pas le service public de la culture ! »

Publié le 24/04/2020 • Par Hélène Girard • dans : Actualité Culture, France

Frédéric Maurin et Cécile Le Vaguerèse-Marie LOW, Nouveaux coprésidents du Syndicat national des scènes publiques - SNSP-55
SNSP
Paralysé depuis le début du confinement, le spectacle vivant attend avec impatience la réouverture des équipements culturels. Mais aussi avec inquiétude. Entretien avec Cécile Le Vaguerèse Marie et Frédéric Maurin, co-présidents du Syndicat national des scènes publiques (SNSP).

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Traditionnellement, le Festival d’Avignon a une fonction de place de marché pour les responsables de scènes. Quel sera pour eux l’impact de son annulation ?

Cécile Le Vaguerèse Marie : Pour les professionnels qui, comme moi, sont en Ile-de-France (1), Avignon n’est pas vraiment déterminant pour la découverte de spectacles et d’artistes. Car, nous avons beaucoup d’occasions de voir des spectacles tout au long de la saison.

En revanche, l’annulation du Festival d’Avignon va nous priver des rencontres professionnelles qui se déroulent parallèlement. Cela va nous manquer, comme les échanges et la réflexion avec les élus rencontrés sur place.

Frédéric Maurin : Pour les professionnels en région (2), c’est différent. Les plus touchés seront les directeurs de petites et moyennes structures, car ils ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Déconfinement : « N’abandonnez pas le service public de la culture ! »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement